Nez la revue et la culture parfum

Écouter le podcast sur Nez la revue et Auparfum.com :

Une interview de Dominique Brunel

Saison 4 – Épisode 18

Une présentation cultivée : Le Zen (en Cuir Ottoman de Parfum d’Empire) et L’Ancien (en Little Song de Meo Fusciuni) s’entretiennent avec Dominique Brunel, co-fondateur de Nez et Auparfum.com, sur les motivations et les mécanismes de la revue, du site, du podcast, de la box...

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 8 cafés bien noirs pour préparer cet épisode !

Nez la Revue

Lire Nez

Alors qu’on parle toujours de se cultiver en olfaction et en parfum, Nez la revue revient sans cesse dans nos échanges. La Parfumerie Podcast serait-elle ce qu’elle est à ce jour sans l’apport de l’équipe d’Auparfum.com ? Peut-on vraiment s’éduquer sans ouvrir un numéro ou un livre de Nez ?

On a tenu à inviter Dominique Brunel, l’un des membres fondateurs du projet, pour en parler, pour comprendre les rouages d’une revue devenue incontournable pour tout passionné d’olfaction.

Lire Nez est une obligation lorsqu’on aime le parfum car comprendre ce que l’on sent, on le dit toujours, c’est comprendre ce qu’on achète dans l’opacité de l’industrie.

En avril 2016, le premier numéro de Nez la revue voyait le jour. Lancé en partie grâce à un crowdfunding, l’idée avait germé au sein d’une équipe de passionnés qui animaient le fameux site Auparfum.com.

C’est en 2006 que le site en question apparaissait sur le web, en s’imposant rapidement comme un contenu critique sur le parfum. En marge de l’industrie, et dont certaines plumes allaient devenir des “nez” plus tard, prônant la culture olfactive par dessus tout, les rédacteurs ont posé les bases d’un réel mouvement.

AuParfum

AuParfum.com incarne l’âge d’or de la critique parfum francophone, l’émergence des blogs, des plumes engagées, des avis sans langue de bois. En lançant le site, l’équipe de Jeanne Doré a ancré cette critique sur Google et regroupé en un seul site l’essentiel de la culture parfum. Des avis sur les sorties les plus importantes, la mise sous projecteur de perles rares, la présentation de personnages incontournables dans le game mais pas forcément connu du grand public, etc.

AuParfum a aussi fait naître des vocations, comme Clément Paradis ou nous, mais bien sûr beaucoup d’autres passionnés, dont certains ont d’ailleurs même trouvé la passion du parfum entre les ligne du site. L’apport éducatif d’AuParfum a été primordial pour notre génération, nous donnant même certaines notions des rouages, des connaissances techniques, ce avant même l’arrivée du format papier Nez la Revue. AuParfum, qui est toujours en activité pour notre plus grand bonheur, représente le pionnier de la critique indépendante en parfumerie.

AuParfum.com Logo
Nez la revue olfactive, extrait n°12.

Nez la revue

En lançant l’idée d’un format papier, la team a pu élargir le champ rédactionnel. Parler d’olfaction et de science sur un site axé uniquement sur le parfum à la base n’était pas aisé. Nez la revue olfactive a pu aller plus loin. Côté rédaction, on a aussi vu des intervenants venir d’univers différents, apportant donc de nombreuses pierres, chaque 6 mois, à l’édifice. Encadré par Jeanne Doré en tant que rédactrice en chef, mais aussi une équipe design, des correctrices, etc. On est dans le concret d’un projet très sérieux.

Nez la revue est la meilleure incarnation de la culture dont on parle à longueur d’épisode. Des critiques rédigées par des pros, des dossiers scientifiques, des présentations de l’industrie de long en large, faisant de Nez le juste milieu évident dans une lecture du game.

Pour une culture olfactive

Le premier numéro de Nez, sorti en avril 2016, posait d’emblée les bases : L’importance primordiale d’un culture olfactive. Ce qu’on répète sans relâche ici c’est justement que sans culture on ne peut que se faire avoir par le marketing.

Nez est donc le pont qui permet, en toute simplicité, d’accéder au savoir, de cerner la chose du parfum, et bien plus.

Nez Culture

Quand on dit qu’il faut lire… ça n’est clairement pas devant des séquences d’une minute sur TikTok qu’on va se cultiver. La science se lit, elle ne se télécharge pas. Nez Culture, Nez Littérature, Les cahiers des naturels, etc, sont des collections qui proposent maintes et maintes thématiques autour de l’olfaction, qui permettent d’avancer dans le monde des odeurs.

Les auteurs y sont aussi variés que connaisseurs de la parfumerie. Allant de Jean-Claude Ellena à Dominique Ropion, de Yohan Cervi à Annick Le Guérer, de Lionel Paillès à Mathilde Laurent, la liste est longue et absolument grandiose.

Les ouvrages

Parmi les livres parus chez Nez, certains sont incontournables. Du fameux Cent onze parfums qu’il faut sentir avant de mourir au Grand livre du parfum, il ne s’agit que d’ouvrages où il faut mettre un bif obligatoirement pour quiconque veut se cultiver.

Le livre Aphorisme d’un parfumeur de Ropion ou L’écrivain d’odeur d’Ellena, permettent une meilleure compréhension du rôle et du métier de parfumeur. L’étonnant Première Matière, véritable défie édité et rédigé par le fameux Journal d’un Anosmique, qui d’ailleurs produit aussi la collection Empreinte, des journaux qui nous transportent dans divers pays, à la recherche de nouvelles odeurs.

Nez propose donc de tout, un catalogue de science pour aisément lier vos narines à votre cerveau, sentir avec savoir ce qui se présente à vous, olfactivement, scientifiquement, ludiquement.

Nez : Le grand livre du parfum
Nez 1+1, une expérience parfum

Lecture, parfum et bien +

Nez et AuParfum ça n’est pas une simple expérience de lecture au sujet du parfum, c’est une réelle implication pour amener le lecteur vers l’odeur.

Avec les numéros de Nez la revue des petites cartes à sentir étaient distribuées. L’école ça sent quoi ? Un belle occasion de parler des madeleines de Proust en nous invitant à sentir la colle Cléopatre de nos anciennes génération.

La Box AuParfum

En voyant le jour par la suite, la Box AuParfum a permis aux perfumistas de s’abonner à une livraison d’échantillons directement chez soi. Sélectionnés par les rédacteurs de Nez/AuParfum, les petites fioles nous permettent de découvrir des fragrances qui en valent la chandelle, pour ensuite, si affinité, les trouver en vente sur le site, à bon prix.

1+1

De fil en aiguille, Nez nous propose finalement du parfum original, élaboré pour la sortie des nouveaux numéros avec un parfumeur, sous une thématique spécifique. Certains 1+1 ont d’ailleurs rencontré un réel succès, poussant la team à penser à une éventuelle réédition des références en question.

Podcast by Nez

En fin 2021, Nez lance son podcast. Animé par la sempiternelle Sarah Bouasse, les audios permettent des suivis de la confection de parfums, notamment en suivant la création des fragrances 1+1, mais aussi des interviews immersives, des discussions autour de la chimie des parfums, la présentation de marques, etc. Un podcast d’où on sort bien plus cultivé, même si évidemment ça ne vaut pas un bon podcast de chez nous !

Et toujours plus pour l’olfaction

En arrière plan, l’équipe de Dominique Brunel propose des services aux marques, du consulting, mais aussi des participations à des évènements autour de l’olfaction et du parfum. La rédac’ s’est aussi internationalisée en exportant ses numéros et ouvrages en anglais ou en italien.

Niche by Nez

Bientôt une revue dédiée à la parfumerie de Niche devrait voir le jour, on a hâte donc de découvrir les numéros de Niche by Nez. De quoi mettre en avant des marques qui ont du mal à promouvoir leurs produits, une belle occasion en somme pour le lecteur comme pour l’annonceur.

Lire Nez

Nez la Revue

Alors qu’on parle toujours de se cultiver en olfaction et en parfum, Nez la revue revient sans cesse dans nos échanges. La Parfumerie Podcast serait-elle ce qu’elle est à ce jour sans l’apport de l’équipe d’Auparfum.com ? Peut-on vraiment s’éduquer sans ouvrir un numéro ou un livre de Nez ?

On a tenu à inviter Dominique Brunel, l’un des membres fondateurs du projet, pour en parler, pour comprendre les rouages d’une revue devenue incontournable pour tout passionné d’olfaction.

Lire Nez est une obligation lorsqu’on aime le parfum car comprendre ce que l’on sent, on le dit toujours, c’est comprendre ce qu’on achète dans l’opacité de l’industrie.

En avril 2016, le premier numéro de Nez la revue voyait le jour. Lancé en partie grâce à un crowdfunding, l’idée avait germé au sein d’une équipe de passionnés qui animaient le fameux site Auparfum.com.

C’est en 2006 que le site en question apparaissait sur le web, en s’imposant rapidement comme un contenu critique sur le parfum. En marge de l’industrie, et dont certaines plumes allaient devenir des “nez” plus tard, prônant la culture olfactive par dessus tout, les rédacteurs ont posé les bases d’un réel mouvement.

AuParfum

AuParfum.com Logo

AuParfum.com incarne l’âge d’or de la critique parfum francophone, l’émergence des blogs, des plumes engagées, des avis sans langue de bois. En lançant le site, l’équipe de Jeanne Doré a ancré cette critique sur Google et regroupé en un seul site l’essentiel de la culture parfum. Des avis sur les sorties les plus importantes, la mise sous projecteur de perles rares, la présentation de personnages incontournables dans le game mais pas forcément connu du grand public, etc.

AuParfum a aussi fait naître des vocations, comme Clément Paradis ou nous, mais bien sûr beaucoup d’autres passionnés, dont certains ont d’ailleurs même trouvé la passion du parfum entre les ligne du site. L’apport éducatif d’AuParfum a été primordial pour notre génération, nous donnant même certaines notions des rouages, des connaissances techniques, ce avant même l’arrivée du format papier Nez la Revue. AuParfum, qui est toujours en activité pour notre plus grand bonheur, représente le pionnier de la critique indépendante en parfumerie.

Nez la revue

Nez la revue olfactive, extrait n°12.

En lançant l’idée d’un format papier, la team a pu élargir le champ rédactionnel. Parler d’olfaction et de science sur un site axé uniquement sur le parfum à la base n’était pas aisé. Nez la revue olfactive a pu aller plus loin. Côté rédaction, on a aussi vu des intervenants venir d’univers différents, apportant donc de nombreuses pierres, chaque 6 mois, à l’édifice. Encadré par Jeanne Doré en tant que rédactrice en chef, mais aussi une équipe design, des correctrices, etc. On est dans le concret d’un projet très sérieux.

Nez la revue est la meilleure incarnation de la culture dont on parle à longueur d’épisode. Des critiques rédigées par des pros, des dossiers scientifiques, des présentations de l’industrie de long en large, faisant de Nez le juste milieu évident dans une lecture du game.

Pour une culture olfactive

Le premier numéro de Nez, sorti en avril 2016, posait d’emblée les bases : L’importance primordiale d’un culture olfactive. Ce qu’on répète sans relâche ici c’est justement que sans culture on ne peut que se faire avoir par le marketing.

Nez est donc le pont qui permet, en toute simplicité, d’accéder au savoir, de cerner la chose du parfum, et bien plus.

Nez Culture

Nez : Le grand livre du parfum

Quand on dit qu’il faut lire… ça n’est clairement pas devant des séquences d’une minute sur TikTok qu’on va se cultiver. La science se lit, elle ne se télécharge pas. Nez Culture, Nez Littérature, Les cahiers des naturels, etc, sont des collections qui proposent maintes et maintes thématiques autour de l’olfaction, qui permettent d’avancer dans le monde des odeurs.

Les auteurs y sont aussi variés que connaisseurs de la parfumerie. Allant de Jean-Claude Ellena à Dominique Ropion, de Yohan Cervi à Annick Le Guérer, de Lionel Paillès à Mathilde Laurent, la liste est longue et absolument grandiose.

Les ouvrages

Parmi les livres parus chez Nez, certains sont incontournables. Du fameux Cent onze parfums qu’il faut sentir avant de mourir au Grand livre du parfum, il ne s’agit que d’ouvrages où il faut mettre un bif obligatoirement pour quiconque veut se cultiver.

Le livre Aphorisme d’un parfumeur de Ropion ou L’écrivain d’odeur d’Ellena, permettent une meilleure compréhension du rôle et du métier de parfumeur. L’étonnant Première Matière, véritable défie édité et rédigé par le fameux Journal d’un Anosmique, qui d’ailleurs produit aussi la collection Empreinte, des journaux qui nous transportent dans divers pays, à la recherche de nouvelles odeurs.

Nez propose donc de tout, un catalogue de science pour aisément lier vos narines à votre cerveau, sentir avec savoir ce qui se présente à vous, olfactivement, scientifiquement, ludiquement.

Lecture, parfum et bien +

Nez 1+1, une expérience parfum

Nez et AuParfum ça n’est pas une simple expérience de lecture au sujet du parfum, c’est une réelle implication pour amener le lecteur vers l’odeur.

Avec les numéros de Nez la revue des petites cartes à sentir étaient distribuées. L’école ça sent quoi ? Un belle occasion de parler des madeleines de Proust en nous invitant à sentir la colle Cléopatre de nos anciennes génération.

La Box AuParfum

En voyant le jour par la suite, la Box AuParfum a permis aux perfumistas de s’abonner à une livraison d’échantillons directement chez soi. Sélectionnés par les rédacteurs de Nez/AuParfum, les petites fioles nous permettent de découvrir des fragrances qui en valent la chandelle, pour ensuite, si affinité, les trouver en vente sur le site, à bon prix.

1+1

De fil en aiguille, Nez nous propose finalement du parfum original, élaboré pour la sortie des nouveaux numéros avec un parfumeur, sous une thématique spécifique. Certains 1+1 ont d’ailleurs rencontré un réel succès, poussant la team à penser à une éventuelle réédition des références en question.

Podcast by Nez

En fin 2021, Nez lance son podcast. Animé par la sempiternelle Sarah Bouasse, les audios permettent des suivis de la confection de parfums, notamment en suivant la création des fragrances 1+1, mais aussi des interviews immersives, des discussions autour de la chimie des parfums, la présentation de marques, etc. Un podcast d’où on sort bien plus cultivé, même si évidemment ça ne vaut pas un bon podcast de chez nous !

Et toujours plus pour l’olfaction

En arrière plan, l’équipe de Dominique Brunel propose des services aux marques, du consulting, mais aussi des participations à des évènements autour de l’olfaction et du parfum. La rédac’ s’est aussi internationalisée en exportant ses numéros et ouvrages en anglais ou en italien.

Niche by Nez

Bientôt une revue dédiée à la parfumerie de Niche devrait voir le jour, on a hâte donc de découvrir les numéros de Niche by Nez. De quoi mettre en avant des marques qui ont du mal à promouvoir leurs produits, une belle occasion en somme pour le lecteur comme pour l’annonceur.

Et vous, AuParfum.com et Nez la revue ça vous a fait grandir dans le parfum ?

Balancez-nous vos légendes !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Parfumerie, La Saison 4 du Podcast Parfum 

Tous les épisodes :

L’ADN de la maison Cartier

L’ADN de la maison Cartier

Qui de mieux pour nous parler de l’ADN de Cartier que Mathilde Laurent, parfumeuse maison, garante de l’esprit olfactif de la marque de luxe…

Éducation olfactive : agir !

Éducation olfactive : agir !

Éducation et éveil olfactifs: il y a ceux qui agissent pour l’enfant, pour l’humain, pour eux-mêmes sans besoin d’être des savants du parfum…

10 secondes !

10 secondes !

Il faut seulement 10 secondes au client pour prendre sa décision d’achat en boutique après avoir senti un parfum, parlons technique et biais.

L’importance du flacon

L’importance du flacon

L’importance du flacon en parfumerie est à comprendre pour toute marque qui se lance. On parle donc de tout ce que ça implique…

Les prix flambent !

Les prix flambent !

L’actuelle montée des prix du parfum est de l’ordre du jamais vu, jusqu’où ira-t-on et surtout cela joue-t-il pour ou contre la parfumerie ?

Un peu de tenue !

Un peu de tenue !

Tenue Parfum : La problématique des Eaux d’Hermès et des Hermessences qui ne tiennent pas. Pourquoi ? Est-ce acceptable en 2023 ?