Éducation olfactive : agir !

Écouter le podcast sur l’éducation olfactive :

Sarah Bouasse x Nez en herbe, éducateurs olfactifs [interview]

Saison 4 – Épisode 41

Une présentation attentive : L’Ancien (en Milky Dragon d’Isabelle Larignon) et Le Zen (en Incense Kyoto de Comme des Garçons) échangent avec Sarah Bouasse du collectif Nez et membre de Nez en Herbe, autour de l’éducation olfactive, son état des lieux, son importance et de la meilleure façon d’agir.

Par L’Ancien.

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 5 cafés violents pour préparer cet épisode !

Éducation Olfactive

Avant la culture olfactive, l’éveil.

On parle sans cesse de culture olfactive dans ce podcast. La raison est très simple : toute personne qui a des fondations solides en olfaction sera armé lorsqu’il sera face à un parfum, qu’elle devra évaluer d’elle-même de quoi il en ressort.

Au lieu donc de rester des moutons guidés par le marketing, mieux vaut tout simplement se construire une forteresse, un nez ferme.

Par défaut…

Notre société n’a eu de cesse depuis quelques siècles de vouloir pousser l’odorat loin de la spécificité humaine. L’odorat est à l’animal car l’Homme est évolué, avancé, intelligent… bref l’odorat c’est pour les sauvages et les cons.

Le problème c’est que la science a fini par tourner le dos aux philosophes véreux qui ont conçu ces imbécilités, rendant son nez au visage de l’être humain, au beau milieu de sa figure, pour mieux se figurer son beau milieu.

L’Homme, qu’il le veuille ou non, est accompagné de cet odorat depuis sa naissance, sauf s’il est handicapé par une anosmie. Conscient ou pas, l’odorat est là, autant s’en servir sciemment.

Sarah Bouasse

Sarah Bouasse n’est pas juste une excellente journaliste. Elle bosse pour Nez la revue et AuParfum, elle a contribué à notre culture avec son blog Flair, et elle relève ses manches dès qu’elle le peut en donnant de son temps dans les écoles, pour pousser un peu plus l’olfaction vers la place qui lui sied.

Sarah vient de traduire le fameux livre de Mandy Aftel, Essences & Alchimie. C’est une œuvre référence dans le domaine du parfum, mettant en lumière les matières naturelles, sous le point de vue très américain de la chose.

Son dévouement à l’olfaction s’inscrit donc dans la continuité d’une passion, et le désir de voir enfin rendre à l’odorat ses lettres de noblesses. Sarah écrit, enquête, agit, au milieu de pros, de scientifiques, d’enfants, de ses filles…

Sarah Bouasse, memebre du collectif Nez et de l'association Nez en herbe pour l'éducation olfactive.
Nez en herbe, association pour l'éducation olfactive

Agir !

Gratter une clémentine avec son ongle ça ne coûte pas grand chose, un peu de temps et peu d’argent. Pourtant la génération bridée qui grandit sous nos yeux en a besoin. Enfants de pères et mères eux-mêmes dépourvus de culture olfactive : nous.

Donner de notre temps leur servira comme à nous-mêmes. Ça ne demande que d’y penser et de trancher un peu notre emploi du temps.

Nez en Herbe

Nez en Herbe est une association qui œuvre pour l’éveil olfactif de nos enfants, pour qu’ils prennent conscience que l’odorat est un sens qui les accompagne au quotidien. Qu’il peuvent s’en servir comme tout autre sens, et la réalité de cet odorat va bien au-delà du constat de l’odeur.

Nez en Herbe se bouge, mais tout le monde peut le faire à son échelle. Nos enfants sont sous nos yeux, à la maison, chaque jour. Faire tomber les barrières est déjà une avancée, car sentir c’est instinctif.

En attendant, vous pouvez aider cette marche vers l’odeur, vers la réappropriation d’un sens noble, celui qui nous donne tant de plaisir sur ce site à partager les émotions du parfum, mais aussi celui qui nous goût à la vie.

Avant la culture olfactive, l’éveil.

Éducation Olfactive

On parle sans cesse de culture olfactive dans ce podcast. La raison est très simple : toute personne qui a des fondations solides en olfaction sera armé lorsqu’il sera face à un parfum, qu’elle devra évaluer d’elle-même de quoi il en ressort.

Au lieu donc de rester des moutons guidés par le marketing, mieux vaut tout simplement se construire une forteresse, un nez ferme.

Par défaut…

Notre société n’a eu de cesse depuis quelques siècles de vouloir pousser l’odorat loin de la spécificité humaine. L’odorat est à l’animal car l’Homme est évolué, avancé, intelligent… bref l’odorat c’est pour les sauvages et les cons.

Le problème c’est que la science a fini par tourner le dos aux philosophes véreux qui ont conçu ces imbécilités, rendant son nez au visage de l’être humain, au beau milieu de sa figure, pour mieux se figurer son beau milieu.

L’Homme, qu’il le veuille ou non, est accompagné de cet odorat depuis sa naissance, sauf s’il est handicapé par une anosmie. Conscient ou pas, l’odorat est là, autant s’en servir sciemment.

Sarah Bouasse

Sarah Bouasse, memebre du collectif Nez et de l'association Nez en herbe

Sarah Bouasse n’est pas juste une excellente journaliste. Elle bosse pour Nez la revue et AuParfum, elle a contribué à notre culture avec son blog Flair, et elle relève ses manches dès qu’elle le peut en donnant de son temps dans les écoles, pour pousser un peu plus l’olfaction vers la place qui lui sied.

Sarah vient de traduire le fameux livre de Mandy Aftel, Essences & Alchimie. C’est une œuvre référence dans le domaine du parfum, mettant en lumière les matières naturelles, sous le point de vue très américain de la chose.

Son dévouement à l’olfaction s’inscrit donc dans la continuité d’une passion, et le désir de voir enfin rendre à l’odorat ses lettres de noblesses. Sarah écrit, enquête, agit, au milieu de pros, de scientifiques, d’enfants, de ses filles…

Agir !

Nez en herbe, association pour l'éducation olfactive

Gratter une clémentine avec son ongle ça ne coûte pas grand chose, un peu de temps et peu d’argent. Pourtant la génération bridée qui grandit sous nos yeux en a besoin. Enfants de pères et mères eux-mêmes dépourvus de culture olfactive : nous.

Donner de notre temps leur servira comme à nous-mêmes. Ça ne demande que d’y penser et de trancher un peu notre emploi du temps.

Nez en Herbe

Nez en Herbe est une association qui œuvre pour l’éveil olfactif de nos enfants, pour qu’ils prennent conscience que l’odorat est un sens qui les accompagne au quotidien. Qu’il peuvent s’en servir comme tout autre sens, et la réalité de cet odorat va bien au-delà du constat de l’odeur.

Nez en Herbe se bouge, mais tout le monde peut le faire à son échelle. Nos enfants sont sous nos yeux, à la maison, chaque jour. Faire tomber les barrières est déjà une avancée, car sentir c’est instinctif.

En attendant, vous pouvez aider cette marche vers l’odeur, vers la réappropriation d’un sens noble, celui qui nous donne tant de plaisir sur ce site à partager les émotions du parfum, mais aussi celui qui nous goût à la vie.

Et vous, comment vous contribuez à l’éducation olfactive, avec vos enfants, avec d’autres ?

3 Commentaires

  1. Emma Gutierrez

    Génial ! Ce livre sera à offrir à tous les jeunes parents et à tous les instits ! Merci pour ce super entretien avec Sarah Bouasse. C’est passionnant.

    Réponse
  2. Christine

    Je suis fan de votre façon de décrire les choses telles qu’elles sont. Merci, vous me transmettez énormément. J’aimerais tant qu’il existe un site similaire au vôtre au niveau des marques de cosmétiques! Bonne et longue continuation.

    Réponse
  3. Marie-Pierre

    Il y a des jeux pour les enfants autour de l’olfaction/du parfum, chez une marque qui s’appelle Sentosphère (le loto des odeurs, la chimie des parfums, le jeu d’éveil “l’odorat”, etc).
    Et un livre chez Actes sud, Voyage au pays des odeurs).

    Bonne journée !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Parfumerie, La Saison 4 du Podcast Parfum 

Tous les épisodes :

L’ADN de la maison Cartier

L’ADN de la maison Cartier

Qui de mieux pour nous parler de l’ADN de Cartier que Mathilde Laurent, parfumeuse maison, garante de l’esprit olfactif de la marque de luxe…

10 secondes !

10 secondes !

Il faut seulement 10 secondes au client pour prendre sa décision d’achat en boutique après avoir senti un parfum, parlons technique et biais.

L’importance du flacon

L’importance du flacon

L’importance du flacon en parfumerie est à comprendre pour toute marque qui se lance. On parle donc de tout ce que ça implique…

Les prix flambent !

Les prix flambent !

L’actuelle montée des prix du parfum est de l’ordre du jamais vu, jusqu’où ira-t-on et surtout cela joue-t-il pour ou contre la parfumerie ?

Un peu de tenue !

Un peu de tenue !

Tenue Parfum : La problématique des Eaux d’Hermès et des Hermessences qui ne tiennent pas. Pourquoi ? Est-ce acceptable en 2023 ?

Quel avenir pour la Niche ?

Quel avenir pour la Niche ?

On est en droit de se demander à quoi va ressembler l’avenir de la parfumerie de Niche ? La catégorie est morte, mais pas les marques bien sûr…