La Parfumerie, Podcast Parfum : Saison 4

Haut et court

On a pensé cette saison comme un lynch mob qui viendrait pendre les mensonges et dévoiler les menteurs. « Haut & court » sera donc le pendu, pour ne laisser place qu’à la parfumerie authentique, la créativité, la vraie.

Bien évidemment, les invités seront au rendez-vous pour apporter des lumières et faire comprendre un peu plus le métier de parfumeur, d’indépendant, et bien plus. Le but étant, comme toujours, d’éclaircir tout ce qui est traditionnellement opaque dans l’industrie du parfum.

Saison 4 : des profils et médias toujours plus variés

Cette Saison 4 du pire podcast parfum sera donc encore un peu plus variée du point de vu des intervenants. Le Zen et L’Ancien seront ainsi accompagnés de la Sale Équipe, comme la saison passée, et on verra les rejoindre deux nouvelles voix et rédacteurs : Arsène et Fun.

On interviendra, logiquement, beaucoup plus, avec des lives sur notre serveur Discord, des spaces sur Twitter et des audios exclusifs sur notre compte Telegram. Plus de réactivité, plus de punch !

La Saison 4, Tous les épisodes du podcast parfum :

Rendre au Mainstream

Rendre au Mainstream

Parfumerie Mainstream : il y a des marques et des parfums qu’il ne faut pas négliger, ou croire que la Niche est meilleure qu’elles…

5 parcours olfactifs

5 parcours olfactifs

Les parcours olfactifs dépendent des contextes et de la culture de chacun, La Parfumerie Podcast dresse 5 profils différents à découvrir.

Saison 4 à strophes

Ce très cher podcast prend parfois des allures du pugilat audio, mais l’ambiance est là, comme pour la Saison 3, La Parfumerie c’est aussi ça ! On ne badine pas avec la vérité, un sent-bon n’est pas un parfum ! Aussi, en multipliant les intervenants et rédacteurs, on ouvre la voie à la sensibilité de chacun, pour ne pas livrer qu’une seule vision de l’art olfactif.

La guerre, toujours.

Les grandes gueules du parfum, c’est bien nous ! On ne laissera une fois de plus personne indifférent, sans se vendre, sans faire de concession. Et même si la vérité n’a pas un seul vêtement, on la reconnait toujours au final. On mettra donc fin, cette saison, aux gesticulations, au masturbations, aux discours stériles des starlettes d’Instagram, YouTube ou Tiktok. Véritables poisons pour le consommateur !