Dominique Ropion

Dominique Ropion est un maître parfumeur français né en 1955 à Paris.

Ses débuts dans la parfumerie

Dominique s’est familiarisé assez tôt avec le secteur de la parfumerie. Sa mère travaillait au sein d’un service administratif chez Roure, fabricant de parfums qui a fusionné avec Givaudan en 1991. Adolescent, il y pèse les formules des parfumeurs pendant les congés des laborantins. Il entreprend toutefois des études de physique et fait un stage de chromatographie au service de recherche de Roure, à Argenteuil. Le président de la société, Jean Amic, apprend à la mère de Dominique qu’il reste une place dans son école de parfumerie car un des étudiants s’était désisté. Dominique rencontre les parfumeurs Jean-Louis Sieuzac et Pierre Bourdon qui lui expliquent le métier. Immédiatement convaincu, il part étudier la parfumerie au sein de l’école Roure Bertrand Dupont à Grasse, pendant trois ans.

Dominique Ropion parfumeur

Son ascension

Il travaille pendant dix ans chez Roure où il compose Ysatis pour Givenchy en 1984. Il y recontre Frédéric Malle, alors commercial. Puis il rejoint Jean-Louis Sieuzac chez Florasynth (devenu Symrise aujourd’hui) et compose Kenzo Jungle l’Elephant en 1996.

Par la suite, il entre chez International Flavors & Fragrances (IFF) en 2000 (chez qui il travaille toujours aujourd’hui) et signe de très nombreux best-sellers tels que Very Irresistible de Givenchy (2003), Amor Amor de Cacharel (2003), Alien de Mugler (2005) ou encore La Vie est Belle de Lancôme (2012).

Parallèlement, son ami Frédéric Malle créé ses Éditions de Parfums en 2000 et lui propose de travailler avec lui. Dominique peut alors s’échapper des conventions de la parfumerie, il y travaille en totale liberté de temps et sans limite budgétaire, tout en mélangeant audace et rigueur. Il compose alors notamment Une Fleur de Cassie (2000), Vetiver Extraordinaire (2002), Carnal Flower (2005), Géranium pour Monsieur (2009), le célèbre Portrait of a Lady (2010), The Night (2016) et Promise (2017).

Ses consécrations

Il reçoit le Prix International de la Parfumerie de la Cosmetic Valley (anciennement Prix ​​François Coty) en 2008 et se voit remettre l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2012.

Il reçoit le titre de Maître parfumeur par l’IFF en 2018. Cette nomination est une reconnaissance accordée aux parfumeurs qui ont fait preuve d’un niveau de créativité et de savoir-faire continu et extraordinaire dans le domaine de la parfumerie, ainsi que d’un leadership exceptionnel et d’un impact significatif sur le secteur de la parfumerie.

Dominique Ropion en 20 parfums de légende :

Ses collaborations :
  • Amor Amor Cacharel (2003)
  • Very Irresistible Givenchy (2003)
  • Pure Poison Dior (2004)
  • Alien Mugler (2005)
  • Flowerbomb Viktor & Rolf (2005)
  • L’Homme Yves Saint Laurent (2006)
  • Armani Code for Women Armani (2006)
  • La Vie est Belle Lancôme (2012)
  • Girl of Now Elie Saab (2017)
  • L’Interdit Givenchy (2018)
Ses oeuvres en solo :
  • Ysatis Givenchy (1984)
  • Amarige Givenchy (1991)
  • Kenzo Jungle L’Eléphant Kenzo (1996)
  • Vétiver Extraordinaire Frédéric Malle (2002)
  • Carnal Flower Frédéric Malle (2005)
  • Soir de Lune Sisley (2006)
  • Géranium pour Monsieur Frédéric Malle (2009)
  • Portrait of a Lady Frédéric Malle (2010)
  • Oud Malaki Chopard (2012)
  • Suprême Bouquet Yves Saint Laurent (2013)

Son savoir-faire

Dominique Ropion dispose d’une technique hors du commun et est considéré comme l’un des parfumeurs les plus perfectionnistes de son temps. Sa connaissance encyclopédique de l’histoire de la parfumerie et des matières premières fait de lui un des plus grands noms de l’industrie du parfum. Son inventivité est toujours parfaitement maîtrisée et les risques qu’il prend sont toujours accompagnés de la justesse olfactive.

Sa vision de la parfumerie

« La parfumerie c’est l’art d’assembler des odeurs pour en créer une forme identifiable »

Selon lui, un bon parfum est celui qui a une identité singulière et qui apporte quelque chose d’inédit à la parfumerie.

« Tels les peintres, on met les mains dans le matériau et comme les architectes, on fait des constructions réelles, des fondations. De même que les sculpteurs, il nous faut tailler dans les odeurs, les limer, les casser. On voit émerger des accords, on a des surprises. Les poètes font la même chose avec les mots. »

Dominique Ropion parfumeur

Quelle est votre approche des parfums de Dominique Ropion ? Dites-nous tout…

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bertrand Duchaufour – La Parfumerie Podcast - […] groupe Lautier-Florasynth à Grasse avec notamment Jean-Claude Ellena. Ses plus grands mentors sont Dominique Ropion, Jean-Louis Sieuzac et Michel…
  2. Ropion VS Duchauffour, Olfactive Studio – La Parfumerie Podcast - […] sa collection Sépia, méritait une attention particulière, surtout quand deux géants du parfum, Dominique Ropion et Bertrand Duchauffour, s’y…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez la parfumerie à travers les grands parfumeurs :

Bertrand Duchaufour

Bertrand Duchaufour

Bertrand Duchaufour est un parfumeur indépendant français. Il a été pendant sept ans parfumeur maison pour L’Artisan Parfumeur.

Alberto Morillas

Alberto Morillas

Alberto Morillas est tout simplement l’un des plus grands parfumeurs de notre époque. Grand artisan du succès de Firmenich, il possède aussi sa propre marque Mizensir.

Alessandro Gualtieri

Alessandro Gualtieri

Découvrons Alessandro Gualtieri, alias The Nose, parfumeur italien, créateur et nez des maisons Nasomatto, Orto Parisi et MariaLux.