Se forcer à aimer

Écouter le podcast sur le fait de se forcer à aimer

La Hype & les influences sur nos goûts

Saison 4 – Épisode 6

Une présentation contrainte : Après nous avoir annoncé les deux très belles pépites du jour portées par Le Zen (Portrait of a Lady des Editions de Parfums Frédéric Malle) et L’Ancien (Boxeuses de Serge Lutens), place à un sujet éminemment important qui doit être évoqué et qui, au-delà de la parfumerie touche toutes formes d’art et de culture : l’influence et le fait de se forcer à aimer…

Par Fun

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 4 triples espressos pour préparer cet épisode !

Aime-t-on subjectivement ou objectivement ? Subit-on une influence interne (nos émotions, notre histoire, notre idiosyncrasie) ou externe (les codes sociaux, les critiques, la mode) ?

Hype : se forcer à aimer un parfum ou une marque

Le Pourquoi du parfum

Dès le départ, l’Ancien pose une question primordiale au sujet de Dior : « le consommateur doit-il faire totalement confiance à cette maison par le simple qu’argument que c’est Dior ? » Si une petite voix dans votre tête vous a répondu non, alors vous voyez juste, mais cette explication n’est pas si facilement évidente à comprendre, pour une grande partie des consommateurs occasionnels et perdus qui viennent acheter un parfum pour les fêtes de fin d’années le 24 décembre au soir à 18h : La Sephorista influente tisse déjà sa toile autour du crédule retardataire !

Comme dans chaque découverte que l’on fait dans nos vies et plus précisément dans l’Art,  il y a des niveaux, des échelons, un parcours à suivre dans lequel chacun a une place qui lui est propre. Chacun son rythme ! 

Si vous ne comprenez pourquoi Nuit de Bakélite de Naomi Goodsir est un immense parfum et si vous jugez que Bois d’Argent de Dior n’est pas extraordinaire alors que tout votre entourage vous dit le contraire en vociférant, n’ayez pas peur de l’affirmer !

S’affirmer

Ce ne sera pas pour autant LA vérité mais cela sera VOTRE vérité. Cela étant, avec le temps, et comme dans toute progression vos narines s’aiguiseront, vos émotions évolueront et vos critiques s’affineront pour comprendre ce qui vous était auparavant incompréhensible. D’ailleurs, bien souvent les parfums qui ne vous plairont pas resteront en vous, dans votre petit cerveau reptilien, juste à côté des parfums qui vous plaisent tant et un jour, peut-être, les fragrances changeront de place pour faire mentir votre imparable critique faite il y a plusieurs années. La nature est impitoyable, hein ?

Aimer tout ce qui bon ?

Alors, est-ce que tous les parfums validés par les références de choc (AuParfum, Nez la Revue, À la Recherche, Les 111 parfums qu’il faut sentir avant de mourir et… la PP bien sûr !) doivent obligatoirement être portés ? Encore non ! Déjà parce que vous n’êtes pas Rothschild et aussi parce que vos émotions et vos sensations doivent primer sur tout le reste.

Victime de la hype et de l'influence on se force à aimer des parfums ou des marques

Ce n’est que du parfum !

Comme c’est très souvent répété par chez nous et l’important est de ne pas oublier de vous oublier !

Tester les parfums en échantillons pour éviter la hype et l'influence

Inévitable !

Sachez juste une chose : l’influence est inévitable. Le marketing, la hype développée par certains influenceurs, la mode, les égéries, mais aussi vos propres goûts, vos affinités pour telle ou telle famille olfactive provoqueront une envie. Cette envie provoquera à son tour un besoin. Et ce besoin provoquera, parfois (qui a dit souvent ?), la sortie de votre CB.

Fuir avec un échantillon

On ne le dira jamais assez : prenez votre temps. Un parfum a un coût assez conséquent et notre petit duo du jour nous rappelle avec justesse que la fin d’un échantillon tant apprécié nous pousse à vouloir s’offrir le grand format pour ensuite, se voir, quelquefois déçu par le parfum pour la simple et bonne raison qu’un manque a été comblé trop rapidement.

Bref, soyez maître de vos émotions et ne subissez pas l’influence involontaire d’une quelconque provocation extérieure à votre cœur. 

Le Pourquoi du parfum

Hype : se forcer à aimer un parfum ou une marque

Dès le départ, l’Ancien pose une question primordiale au sujet de Dior : « le consommateur doit-il faire totalement confiance à cette maison par le simple qu’argument que c’est Dior ? » Si une petite voix dans votre tête vous a répondu non, alors vous voyez juste, mais cette explication n’est pas si facilement évidente à comprendre, pour une grande partie des consommateurs occasionnels et perdus qui viennent acheter un parfum pour les fêtes de fin d’années le 24 décembre au soir à 18h : La Sephorista influente tisse déjà sa toile autour du crédule retardataire !

Comme dans chaque découverte que l’on fait dans nos vies et plus précisément dans l’Art,  il y a des niveaux, des échelons, un parcours à suivre dans lequel chacun a une place qui lui est propre. Chacun son rythme ! 

Si vous ne comprenez pourquoi Nuit de Bakélite de Naomi Goodsir est un immense parfum et si vous jugez que Bois d’Argent de Dior n’est pas extraordinaire alors que tout votre entourage vous dit le contraire en vociférant, n’ayez pas peur de l’affirmer !

S’affirmer

Ce ne sera pas pour autant LA vérité mais cela sera VOTRE vérité. Cela étant, avec le temps, et comme dans toute progression vos narines s’aiguiseront, vos émotions évolueront et vos critiques s’affineront pour comprendre ce qui vous était auparavant incompréhensible. D’ailleurs, bien souvent les parfums qui ne vous plairont pas resteront en vous, dans votre petit cerveau reptilien, juste à côté des parfums qui vous plaisent tant et un jour, peut-être, les fragrances changeront de place pour faire mentir votre imparable critique faite il y a plusieurs années. La nature est impitoyable, hein ?

Aimer tout ce qui bon ?

Victime de la hype et de l'influence on se force à aimer des parfums ou des marques

Alors, est-ce que tous les parfums validés par les références de choc (AuParfum, Nez la Revue, À la Recherche, Les 111 parfums qu’il faut sentir avant de mourir et… la PP bien sûr !) doivent obligatoirement être portés ? Encore non ! Déjà parce que vous n’êtes pas Rothschild et aussi parce que vos émotions et vos sensations doivent primer sur tout le reste.

Ce n’est que du parfum !

Comme c’est très souvent répété par chez nous et l’important est de ne pas oublier de vous oublier !

Inévitable !

Tester les parfums en échantillons pour éviter la hype et l'influence

Sachez juste une chose : l’influence est inévitable. Le marketing, la hype développée par certains influenceurs, la mode, les égéries, mais aussi vos propres goûts, vos affinités pour telle ou telle famille olfactive provoqueront une envie. Cette envie provoquera à son tour un besoin. Et ce besoin provoquera, parfois (qui a dit souvent ?), la sortie de votre CB.

Fuir avec un échantillon

On ne le dira jamais assez : prenez votre temps. Un parfum a un coût assez conséquent et notre petit duo du jour nous rappelle avec justesse que la fin d’un échantillon tant apprécié nous pousse à vouloir s’offrir le grand format pour ensuite, se voir, quelquefois déçu par le parfum pour la simple et bonne raison qu’un manque a été comblé trop rapidement.

Bref, soyez maître de vos émotions et ne subissez pas l’influence involontaire d’une quelconque provocation extérieure à votre cœur. 

Alors, vous vous êtes déjà forcés à aimer un parfum ou une marque à cause de la hype ou de certaines influences ?

Balancez-nous vos impressions !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fun : Auteur, animateur de La Parfumerie Podcast

Fun

Auteur / Animateur

Sentir sérieusement sans jamais se prendre au sérieux ; chez lui, la pulsion automatique de mettre des mots sur ses sensations lui donnera toujours des histoires à se raconter, à nous raconter.

Voir la bio de Fun

La Parfumerie, La Saison 4 du Podcast Parfum 

Tous les épisodes :

Ça va Malle ?

Ça va Malle ?

Uncut Gem de Frédéric Malle a marqué la mort de la parfumerie de Niche par l’un des meilleurs pionniers, un passage vers une autre vision du parfum…

Les liquoreux

Les liquoreux

Les parfums liquoreux nous transcendent depuis nos débuts dans le monde du parfum, on se devait d’en parler, de publier une liste à sentir !

The Night

The Night

The Night de Frédéric Malle a marqué la parfumerie, on se devait d’analyser tout ce qui entoure sa légende, olfactivement, socialement…

Gallivant, from London

Gallivant, from London

Gallivant c’est la petite marque qui ne parle pas mais qui produit du vrai parfum, portable et archi bien foutu, sans prétention ni complexe.

Des parfums et des Couleurs

Des parfums et des Couleurs

Mettre des couleurs sur des parfums n’est pas une mince affaire. La team du Nez Insurgé s’y est collée pour lancer une très belle collection !

Les limites du discours

Les limites du discours

Discours Parfumerie : Le storytelling présente certaines limites s’il n’est pas maîtrisé. Face aux clichés et autres dérives, que faire ?

Rendre au Mainstream

Rendre au Mainstream

Parfumerie Mainstream : il y a des marques et des parfums qu’il ne faut pas négliger, ou croire que la Niche est meilleure qu’elles…

5 parcours olfactifs

5 parcours olfactifs

Les parcours olfactifs dépendent des contextes et de la culture de chacun, La Parfumerie Podcast dresse 5 profils différents à découvrir.