Les vertus tridimensionnelles du Layering

Écouter le podcast sur le Layring

La tendance du Layering, de l’art et du cochon en parfumerie

Saison 4 – Épisode 1

Une présentation rouillée : L’Ancien (en Nothing but Sea and Sky d’Une Nuit Nomade) et Le Zen (qui compare Body Kouros de Saint Laurent et Rochas Man sur ses poignets) discutent du Layering, cette tendance à mélanger des parfums pour obtenir de nouvelles senteurs…

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 7 kg de café moulu pour démarrer cette saison !

Layering Parfum, jusqu'où ira la douille ?

Le Layering, qu’est-ce que c’est ?

Le terme Layering est emprunté à la cosmétique, du moins au maquillage. C’est une pratique d’origine asiatique qui consiste à appliquer des couches (layers) de différents types. Dans le parfum cela se résume à s’appliquer des vaporisations de fragrances différentes, afin d’obtenir une senteur unique.

Le story-telling

Évidemment, la chose est propulsée par les équipes marketing. Ces joyeux penseurs ont diffusé çà et là que cette pratique viendrait du monde arabe. Alberto Morillas nous en parlait déjà lors de la Saison 2. On prétend donc que ces chers arabes s’aspergent impunément diverses couches de parfums depuis l’origine des temps, avec une maitrise absolue.

Le Layering offrirait donc au passionné, au perfumista, l’occasion d’être un mini-nez, d’obtenir au final un parfum unique. Même si la possibilité d’y parvenir existe bien, les chances de ne pas sentir le crapaud malfamé sont très maigres. En introduction de cette ignoble Saison 4 du podcast, on a donc choisi de se décrasser avec ça, de dire les choses très clairement.

Le Layering, cette belle banane !

Le Layering, le vrai, celui qui donne le verbe à l’histoire, était pratiqué par les arabes du Moyen-Orient. Il consistait à superposer des couches de senteurs, telles que le Oud, des Muscs, de l’Encens, des essences de fleurs, etc. Des matières parfois utilisées aujourd’hui en parfumerie comme fixateurs dans les formules, des grosses notes de fond. On y ajoutait donc des matières plus volatiles et plus légères en odeur.

De quoi apporter des facettes, donner un caractère spécial à la senteur, autre qu’une diffusion monochrome.

De nos jours on se sert de cette base historique pour continuer à dénaturer l’olfaction. Dans cet Occident stérilisé de son odorat, on continue de creuser pour aller toujours plus profondément. Commercialement, l’affaire est belle, on argumente un pousse-à-l’achat pour vendre 2 ou même 3 flacons.

Tom Ford avait ainsi fait appel à des spécialistes (des nez) pour promouvoir des accords possibles intra-collection Private Blend, le deuxième flacon n’étant bien entendu pas vendu moins cher. Une belle douille sans lubrifiant.

Le bourbier du Layering parfum

Le tout c’est d’y croire

Lorsque l’industrie s’adresse à la masse elle n’a pas grand chose à craindre. Le niveau d’ignorance en parfumerie est tel qu’on a déjà tout fait passer. Aujourd’hui, les particuliers se lancent dans des vidéos en mélangeant savonnettes et détergents, des derniers bourbiers insupportables. Le tout évidemment relève de la foi, certains sont persuadés de la réussite de leur expérience. Les parfumeurs n’ont que leurs yeux pour pleurer.

Layering parfum : les Élixirs Précieux de Dior

Dior, avait aussi, avant l’explosion de la tendance, sorti 3 (devenus 6) petits sextoys appelés Élixir Précieux à 350€ les 3ml (piles non fournies). Ceci dit, la pratique d’origine restait un brin respectée, en proposant d’appliquer ces huiles puis de vaporiser les parfums au-dessus. En gros des petits fixateurs à moindres coûts.

Tendance et flûte de pan

Aujourd’hui le bal est ouvert. La tendance est démocratisée grâce à nos branleurs d’influenceurs, faisant passer le calcul pour un acte passionné ancestral de connaisseurs (mdr). La porte a été poussée et même enfoncée par les opportunistes notoires comme Givenchy et sa transparente collection Accords Particuliers

Influenceurs et Layering

Sur le net évidemment c’est la danse des canards, des discours stériles dénués de bon goût et de toute pertinence. Seul Olivier Parfumerie est intelligemment contre la pratique, c’est déjà ça ! Les autres, la liste est très longue, sont tous là à pilonner les plus grandes mixtures de parfums, pour servir la cause marketing.

Notre bonne Nissou nous fait un cours de toute sa science sur le thème, un collector à garder pour les soirées d’hiver :

Sa sélection ici c’est un sommet dans le genre, du bourbier en voici en voilà (prévoir un sac à vomi) :

Chez les anglosapiens c’est pas mieux, Demi qui croit qu’on y croit et « cheveux de merde » qui pousse la douille à 3 parfums ! Unique.

Accordons cher !

Comme le souligne mon très cher Zen dans l’audio, bizarrement les marques proposent toujours du Layering pour des parfums chers ! Ainsi donc Givenchy avec sa collection éclatée en l’air, mais aussi, dans une autre mesure, Gucci avec The Alchemist Garden.

De Givenchiottes à Gucci

Alors que les Accords Particuliers de Givenshit sont carrément risibles, Gucci met la barre haute en prix, mais reste dans la formule propre. Les parfums en eux-mêmes sont sérieux et ne manquent pas de proposer quelque chose d’acceptable, tels The Voice of the Snake ou encore A Midnight Stroll qui sont clairement portables seuls.

Évidemment, côté taro on souffre avec un duo à $700 pour se faire parfumer le fion bien en profondeur. On dira qu’au moins si les moyens sont là, on reste dans le champ des possibles olfactifs.

Portes ouvertes

On a donc toute une flopée de marques qui se sont lancées salement dans ce viol commercial, utilisant, comme on l’a dit, les imbéciles utiles que sont les youtubeurs et autres instagrameurs et tiktokeurs les plus dévoués aux pires causes.

Layering Parfum : The Alchemist Garden de Gucci lève les prix au max !
L'inintelligence du Layering parfum

Le consommateur lambda et le passionné

Force est de constater que le phénomène a touché pas mal de monde. D’un côté les clients types, ceux qui n’y connaissent pas grand chose, et de l’autre les perfumistas qui sont censés avoir un brin de recul en la matière.

Le consommateur type

Impacté salement par le vice d’un marketing de proximité, le consommateur lambda se retrouve emballé dans un sac à fric. Loin des bombardement habituel des clips et des affiches, cette tendance vide les caisses sans en avoir l’air. Ignorant de la chose du parfum, il se fait avoir dans la continuité de la longue tradition du coït commercial où son consentement a été obtenu dans les règles de l’art.

Le perfumista

Le plus incompréhensible évidemment nous vient du dit connaisseur. Comment tomber dans une telle bouffonnerie ? Alors que les parfumeurs s’adonnent à des mois de travaux pour exprimer un superbe scénario olfactif, on en vient à mixer le tout dans une centrifugeuse. C’est comme si on mélangeait deux films, deux histoires distinctes, n’ayant plus que des images sans aucun sens à l’écran.

Alors, le Layering ça vous dit quoi ?!

Balancez-nous vos impressions !

2 Commentaires

  1. Julian77

    La parfumerie podcast je vous écoute à La Réunion des barres de rire « 500e ça va? Vous avez sentit qqchose? » 😅
    Layering souvent ça finit par sentir un coffret d’échantillons bien mélangé. A la limite tu mets 2 parfums à des endroits différents si c’est bien choisit faut voir mais l’un sur l’autre je comprend pas.
    Par contre Scorpio/Daniel Hechter faut voir…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Parfumerie, La Saison 4 du Podcast Parfum 

Tous les épisodes :

Rendre au Mainstream

Rendre au Mainstream

Parfumerie Mainstream : il y a des marques et des parfums qu’il ne faut pas négliger, ou croire que la Niche est meilleure qu’elles…

5 parcours olfactifs

5 parcours olfactifs

Les parcours olfactifs dépendent des contextes et de la culture de chacun, La Parfumerie Podcast dresse 5 profils différents à découvrir.