La Niche et le marketing d’influence en 2021

À quoi joue la parfumerie de Niche en communication ?

Saison 3 – Épisode 12

Écouter le podcast sur la Niche et le marketing d’influence

Une présentation influente : L’Ancien (qui porte L’Ambre des Fleurs de Floratropia) et Le Zen (en Dessert Suave de Liquides Imaginaires), s’entretiennent avec le Voyageur Olfactif (en Body Kouros d’Yves Saint Laurent) sur les rapports troubles de la parfumerie de Niche avec aux acteurs du marketing d’influence parfum en 2021.

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 6 cafés bien noirs pour préparer cet épisode !

En 2021, il n’y a pas d’autre choix pour les marques de niche que d’être à la page et de se mettre au marketing d’influence. Les indépendants, autant que les grandes marques, ont tout intérêt à investir quelques euros dans la diffusion de messages de créateurs de contenus. Surtout, si l’on regarde les budgets nécessaires, qu’on est face à de la publicité efficace et à moindre coût.

Voyageur Olfactif Instagram et Tik tok

Le cœur de cible de la parfumerie de niche

Le Voyageur Olfactif est un créateur de contenu sur Instagram et sur Tiktok. Ses comptes dépassent à cette heure les 30.000 followers en tout, et son concept est de présenter ses coups de cœur parfum en live ou en vidéo. Même s’il n’est pas si ancien sur les réseaux, il a accumulé une certaine expérience qui reste non négligeable alors qu’on est à la croisée des chemins.

2021 est compris dans une ère charnière. Alors que l’Intelligence Artificielle se développe dans les grandes maisons de composition, que les marques des parfum indépendantes cherche à se faire une place dans des boutiques qui ne regardent plus que les chiffres, le marketing d’influence devient un levier extrêmement important, ne serait-ce qu’à cause de son coût peu élevé.

Simple et efficace

Le Voyageur Olfactif, et bien d’autres comme lui, se présentent donc comme une solution efficace. Lorsqu’on veut vendre du parfum, rien de mieux que de passer par un influenceur qui a un public nombreux, et surtout, dont le discours est exclusivement axé sur la parfumerie.

Un live de 5/10mn permet de présenter un parfum et de susciter l’intérêt de milliers de followers en confiance. Rien de mieux pour une marque.

Après le bug de l’an 2000, le crédo de la Niche !

On avait déjà parlé de ce cher Voyageur dans un épisode où l’on réagissait aux attaques contre Jawad, un jeune amateur de parfum dont il présentait la collection dans un live. Alors qu’on a souvent condamné ces influenceurs parfum dû au fait qu’ils encensaient trop les marques de Pop Niche, et de manquer de connaissances pour parler d’olfaction comme il se doit, le Voyageur Olfactif nous a expliqué des détails très troublants sur leurs échanges avec les marques.

Incompréhensions et crampes

Alors que les indépendants ont un besoin évident de visibilité, les frais publicitaires sont souvent insupportables pour des entrepreneurs. Mais à notre grand étonnement, lorsque ces jeunes influenceurs les contactent pour leur proposer un partenariat d’affichage, les réponses sont très mitigées, maladroites, hasardeuses… suspectes.

Des mails expéditifs et irrespectueux fusent, des crampes sur les messageries, illustrées par des « vu ». Un vraie source d’interrogation pour nous, tant les anecdotes sont limites, tant le ton parfois semble nous renvoyer à notre classe sociale, notre origine.

Vu √

Les demandes de collaborations avec des marques de Niche se finissent souvent en crampes pour les influenceurs parfum

C’est le comportement par exemple de Laurent Mazzone. Alors qu’il a expédié plusieurs flacons à des créateurs de contenus, le Voyageur Olfactif, de son côté, s’est vu refuser le sien, en lui faisant comprendre que si Lolo est en galère il se rappelera de lui, comme d’une roue de secours.

Un flacon pour salaire

On se pose encore plus de question face au salaire demandé par l’influenceur. Très généralement il s’agit d’un simple flacon de parfum d’une référence précise. Lorsqu’on sait que sa valeur réelle ne dépasse que rarement les 40 ou 50€, on se demande comment réfléchisssent ces enseignes.

Mais au fait, c’est qui Laurent Mazzone ?

Personne. Un simple entrepreneur lambda qui essaie de vendre ses parfums dans sa boutique… qui vend surtout les marques des autres. Une personne qui n’a jamais rien fait de bien reluisant et dont l’Histoire de la parfumerie ne gardera aucun souvenir au finale. Garde la pêche Laurent.

À Grasse, François Demachy, parfumeur de la marque Christian Dior, dans un champs de rose. La Parfumerie Podcast Parfum.

La perception de l’image de marque

La plupart des enseignes de Niche refusent de confier leurs parfums à des influenceurs car ils ont peur pour leur image de marque. Il est bien vrai qu’il y a d’incroyables imbécile dans le domaine, on leur accorde. Mais si l’on réfléchit bien. Qui donc croit sérieusement que le type qui présente la vidéo est lié à la marque ? Et un autre point très important, les fameux « followers » qui vont visionner le live, sont des abonnés. Ce qui signifie qu’ils apprécient le pitre en question. Donc le moindre conseil de sa part sera entendu avec attention.

Le vrai problème, clairement, ne vient pas des influenceurs, commercialement parlant. Le souci vient de ces pauvres marques qui veulent sans cesse calquer la bonne vieille sauce que leur servent les grandes marques. Cette bulle increvable du parfum français, cette petite bourgeoisie snobinarde.

C’est celle-là même qui tient à entretenir toute la fable grassoise, le luxe exacerbé, les contes et légendes que relaient finalement les petits indépendants derrière, en reproduisant instinctivement le schéma.

2021…

Le problème de nos jours c’est que de nombreux dirigeants de Niche ne sont pas à la page. Alors que le marketing d’influence répond à un besoin réel, ils préfèrent lui tourner le dos, pensant qu’il faut suivre le vieux sentier, pour lequel ils n’ont d’ailleurs aucun moyens disponibles.

Ni community managers, ni responsables marketing, certains font le forcing en s’essayant à la com’… une catastrophe bien souvent. On se copie les uns les autres, produisant de bons parfums, mais dont trop peu de gens savent qu’ils existent.

Les marques de parfums de niche s'entêtent à garder les codes des grandes marques
Le marketing influence parfum

S’adapter à la clientèle d’aujourd’hui via la marketing d’influence

Lorsqu’on a affaire à tant de malentendus, d’incompréhension, et parfois, il faut bien le dire, de racisme de la part de certaines marques, on se rend bien compte qu’il y a un fossé qui se creuse.

Comment, en tant que commerçant, je peux refuser une certaine clientèle ? Ces jeunes de banlieues, ces gamins fashion, ces êtres au profil « urbain », sont devenus les plus gros consommateurs de produits de luxe. En leur barrant la route, en refusant de les laisser relayer nos messages et nos produits, bref, en s’interdisant de jouer leur jeu, on se coupe d’un important potentiel business. Le parfum est le produit à connotation luxe le plus abordable, ne l’oublions pas.

Les influenceurs Instagram, YouTube ou Tiktok

C’est cela qu’on doit accepter à ce jour, en tant que marque de Niche. Si on a du mal à communiquer à cette nouvelle génération de clients, les influenceurs savent le faire, parle leur langue, sont efficaces à ce jeu.

La bulle parfum qui pense que le noir, le maghrébin, le musulman, l’asiatique, ne sont pas présentables ou dignes de se montrer avec un flacon luxe, va clairement devoir passer à autre chose, très vite, parce que la donne a changé. Les codes sont bousculés, et il est grand temps de changer son fusil d’épaule. Les USA ont montré que ça fonctionnait, mais en France ça continue de croire aux vieilles recettes…

À l’heure où les réseaux sociaux se régalent de diffuser chaque injustice comme un feu de poudre, la Niche doit se surveiller et comprendre qu’il vaut mieux prendre le train en marche plutôt que rester là et crever. Personne n’attendra et la Pop Niche est prompte à remplir l’espace vide. Si les infuenceurs sont désireux de communiquer sur de bonnes marques, il n’y a aucune raison mathématiquement acceptable pour leur refuser.

Alors, à quoi joue cette parfumerie de Niche avec les acteurs du marketing d’influence parfum ?

Videz votre sac ici, on aime ça !

1 Commentaire

  1. 93Benzino

    Et merci La Parfumerie Podcast, encore un épisode au top, avec des prises de positions qui font plaisir a entendre.
    Il est temps que la bulle parfum en France accepte clairement que le public de rue / de banlieue influence tres fortement le marché.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Saison 3 du Podcast Parfum La Parfumerie

Tous les épisodes :

L’impact des classics

L’impact des classics

Classics de la parfumerie : quel est l’impact des grands parfums du passé, en quoi ont-ils nourri les tendances de notre époque ?

Protéger son patrimoine

Protéger son patrimoine

Protéger son patrimoine en parfumerie n’est pas simple. Ceci dit, Pierre Bourdon a peut-être proposé une solution viable pour les marques…

Tenue correcte exigée

Tenue correcte exigée

Tenue, puissance, sillage, sont souvent perçus comme un gage de qualité par la masse. Un calcul qui permet de vendre tout et n’importe quoi.

Des parfums charnières ?

Des parfums charnières ?

Il y a des parfums charnières qui permettent de dépasser nos aprioris sur des matières, des notes qu’on ne supporte pas, de quoi passer le cap de la révulsion…

Propager le vrai parfum

Propager le vrai parfum

Propager le vrai parfum est un devoir qui incombe à celui qui est bien informé. À chacun son cercle d’influence pour agir pour l’olfaction !