La mauvaise Alen de Parfum Tv

La Parfumerie Podcast : Donner son avis ou ôter son habit

Saison 2 – Épisode 9

Une présentation vénère : Le Zen (en Noir de Tom Ford) & L’Ancien (en Encre Noire de Lalique), n’en peuvent plus de l’Alen de Parfum TV.

Écouter l’épisode du podcast parfum :

Parfum TV : jusqu’à quand doit-on se taire ?

Alen et sa chaine Parfum TV est le parfait exemple de la bouffonnerie des influenceurs. L’ignoble personnage nous présente ses choix parfums, sur le modèle du présentateur qui reçoit des produits à faire connaître et en dire du bien coûte que coûte. L’homme est une parodie des acteurs de télé-réalité, mais surtout l’un des pires conseils parfum.

Le ridicule n’est toujours pas mortel…

On ne va pas dire qu’Alen n’aime pas le parfum, mais ce qui est sûr c’est qu’il n’y connait rien. Ces avis biaisés et vides de sens ne font que montrer qu’il n’est là que pour parler de références qu’on lui a soumis. Les derniers blockbusters à la mode et des niches en vogue pour faire bien.

Ce personnage n’est juste qu’un crétin qui aime se montrer, il n’y a qu’à voir ses photos de beau gus fashion sur sa page facebook. Au final, n’est-on pas dans un cas de télé-réalité inversé ? L’influenceur qui rêve de devenir acteur…

Suggestion de présentation

On a là un simple cas qui ne fera pas école. D’ailleurs a-t-il été à l’école ? On ne va pas se faire mousser à La Parfumerie vu notre bagou de banlieusards mais y’a quand même de quoi grincer des dents en matière de langue française. Le gars, quand même, nous présente des produits de luxe, si quelqu’un pouvait lui apprendre les terminaisons, histoire d’avoir des liaisons moins dangereuses.

L’indigestion a donc fini par nous prendre après l’épisode des burnes.

Alen de Parfum TV, fan de Roja Dove... rien ne nous étonne.
Alen le gus de Parfum TV nous apprend à nous parfumer le sexe

Comment se parfumer le sexe ?

Alen vous explique comment faire. Notre cher Baron du Parfum, sur twitter nous a partagé cette ignominie du genre. Le malaise que cela a provoqué nous a conduits jusqu’ici. On vous laisse consulter le tweet, âmes sensibles s’abstenir.

Sans vouloir jouer les puritains dans une époque que ne l’est pas, on se demande juste où est la fin du film ? Ce type n’a aucune compréhension de la catégorie dans laquelle il s’est lui-même inscrit.

Si l’on compare à Jeremy, géant international de la critique parfum, qui n’est pas un très bon conseiller pour être très franc, c’est le jour et la nuit.

Présenter du parfum sans être présentable

Jeremy fait souvent le pitre, mais ne délaisse jamais les codes qu’il connait. Il inscrit son numéro dans un cadre qu’il sait luxe. De l’autre côté, Alen ne respecte rien, et surtout pas ses followers.

En les invitant, après 1001 présentations de parfums, à parfumer leurs vêtements avec du désodorisant pour les wc. On dépasse ce que La Parfumerie peut supporter en matière de conseil. Deuxième merci au Baron pour ce partage, on a, grâce à lui, pu prendre connaissance de la bouffonnerie incarnée via son tweet.

On vous laisse vous faire une opinion, même si la nôtre est toute faite et bien trempée. On en a marre de ce genre de merdaillon, c’est plus possible.

Plus sérieusement… Le cas Stéphane Humbert Lucas

Stephane Humbert Lucas et son parfum Isra & Miraj ultra orienté Moyen-Orient

Moyen-Orient Targeting ????

Même si l’on ne veut pas descendre Stéphane, ce qui nous interpèle dans sa marque (nommée aussi 777), c’est cette obstination à vouloir faire du Moyen-Oriental Friendly. On sait bien qu’on ne monte pas une marque pour faire dans la gratuité, mais le parfum reste un métier basé sur le créatif.

Toutes ces marques qui ne fonctionnent qu’avec les ventes du Golfe ne produisent que les mêmes types de parfums, et c’est ça qui nous fatigue. Stéphane Humbert Lucas fournit globalement de la qualité, des ouds puissants et efficaces, mais où est l’originalité dans ce magma de références identiques ?

Les serpents du parfum

Les stratégies du genre peuvent être rentables un temps, mais l’amour pour les “serpenteries” finit par répéter les morsures et ne plus faire effet. Dans le monde Arabe les gens commencent aussi à être vaccinés, qu’on se le dise.

Stephane Humbert Lucas et son attirance pour les serpenteries...

Quel coquin ce Stéphane !

Commentez-nous donc cet épisode piquant ! On sait que ça va valoir le détour de vous lire…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Saison 2 du Podcast Parfum La Parfumerie

Tous les épisodes :

Industrie du Parfum : Créer, pour quoi faire ?

Industrie du Parfum : Créer, pour quoi faire ?

La Parfumerie Podcast finit la Saison 2 en tirant à balles réelles ! On parle du rapport Créativité / Productivité et bien au-delà. Un tour d’horizon de ce qui se trame en parfumerie…

Les Temps Dansent…

Les Temps Dansent…

Les tendances du parfum mainstream décryptées par La Parfumerie Podcast. Une vision entre passé et futur. Où va le parfum conventionnel ?

Privé is the new Mainstream

Privé is the new Mainstream

État des lieux de la parfumerie de luxe : Alors que dans le Privé les prix montent et que les jus baissent en qualité, on se doit de faire le point.

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion VS Bertrand Duchauffour, Les shot de titans d’Olfactive Studio ! On met en opposition les parfums de la collection Sépia, une vraie réussite.

Tom Ford

Tom Ford

Tom Ford, une marque qui a bougé les codes du parfum privé dans le monde, souffre désormais de ses nouveautés médiocres. Tour d’horizon.

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia, marque de parfum 100% naturel, apparait comme une bouffée d’air pur dans le monde de la parfumerie. On en parle avec sa fondatrice, Karine Torrent.

Hasbeenitudes et antithèses

Hasbeenitudes et antithèses

Certaines marques de parfum, avec le temps se retrouvent couvertes d’une image has been, pourtant la modernité est au rdv dans leurs catalogues.