Olivier Parfumerie et les influenceurs Parfum sur YouTube / Instagram

Ignorance, dénigrements, pitreries, dérapages

Saison 3 – Épisode 2

Écouter le podcast sur Olivier Parfumerie et les influenceurs Parfum sur YouTube / Instagram

Une présentation influente : La Panthère (qui fait sa première en Meander d’Amouage), Le Zen (en Bois d’Argent de Dior) et L’Ancien (en Baraonda de Nasomatto), débattent sur le comportement d’Olivier Parfumerie et la problématique des influenceurs parfum sur YouTube et Instagram.

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 12 cafés pour préparer cet épisode !

La différence entre Influenceur et Critique Parfum

Demi Rawlings, celle qui influence ceux qui vous influencent….

La Parfumerie Podcast s’élance

Échauffement et craquage de nuque pour débuter ce podcast pour une Saison 3 qui s’annonce salée… Au-delà de la thématique et du coup gueule sur Dior (voir le hors-piste Dior Est Mort!), on va soulever des choses essentielles, quitte à mettre quelques coups de pompes dans la fourmilière !

Départ en douceur avec une petite introduction autour de la dernière création d’Anne Flipo pour Frédéric Malle, Synthetic Jungle, cette nouveauté bien verte et bien croquante dont vous réentendrez sûrement parler. Une fragrance qui vaut forcément le détour, on connait la marque, c’est très rare de trouver des ratés. Affaire donc à suivre de prêt.

Avoir une collection/être un connaisseur

Matérialisme, quand tu nous guettes … Bien malheureusement, on remarque que l’idée selon laquelle « posséder » est plus important que « connaître » est trop répandue. Le nez, comme on le sait, est un organe qui s’éduque. Loin de nous l’idée de dénigrer les néophytes du parfum, mais plutôt d’encourager à sentir et éduquer son nez plutôt que de vouloir posséder une collection « instagrammable », donnant ainsi plus d’importance aux flacons, objet inanimés, plutôt qu’aux créations des parfumeurs. Les Nez au sommet de leur art nous offrent des jus bien plus « vivants » et dignes d’intérêt que les flacons entreposés et photographiés sous tous les angles.

Remettre le jus au centre du débat, c’est le maître mot de ce podcast.

Délit d’influence

Tout commence avec une vidéo postée sur Instagram par un reviewer parfum, @voyageur.olfactif, qui commente la collection d’un abonné rencontré dans la rue : Jawad.

On y retrouve tous les « parfums de consommation » ou parfums « hypés » que l’on connaît, les incontournables d’Instagram et YouTube, avec comme figure de proue des parfums faisant exploser les compteurs d’indice glucidiques, comme Black phantom ou encore le fameux Oud for Greatness d’Initio.

La marque Initio parfum privé présente ses collections comme des fragrances « mystiques et talismaniques » qui renverraient aux origines de la parfumerie, cette marque est, rappelons-le, une branche de « Parfum de Marly », nos copycats invétérés

Les parfums des influenceurs YouTube et Instagram

De toute évidence, il ne s’agit pas de pointer du doigts les consommateurs de parfums qui sont victimes de biais cognitifs difficiles à éviter, ni de faire le procès de qui que ce soit. Nous mettons le doigt sur l’étroitesse de ce « couloir de la hype » qu’on nous vend comme les saints graals de la parfumerie actuelle.

Non pas que ces parfums soient si mauvais en soit mais l’on peut se demander quel sens y a-t-il dans l’achat à l’aveugle d’un parfum affiché à 270 euros suite aux conseils d’un critique parfum sur les réseaux sociaux…

Un Problème de Discours…

Winston Churchill, aspergé de Blenheim Bouquet de Penhaligon’s, le disait, (avant Peter Parker) :

Là où l’on trouve un grand pouvoir, on trouve une grande responsabilité

La production de contenu et la constitution d’un auditoire implique indubitablement une maîtrise du discours proposé. La création d’un contenu libre, personnel et créatif est extrêmement importante, quoique cette liberté s’arrête au manque de respect et au mépris décontracté et à peine dissimulée de l’auditoire, il est donc normal de vouloir exposer une vision qui nous est propre, mais attention à ne pas tomber dans l’orgueil et le dédain.

Olivier Parfumerie et ses jugement nauséabonds sur ceux qui portent le parfum. L'essence des influenceurs parfum.

Olivier Par-fumier !

Rappelons-le, un critique parfum, critique des parfums, aussi étonnant que cela puisse paraître. Lorsqu’on voit Olivier Parfumerie, phare du YouTube parfum francophone, dépassant les 10 000 abonnés sur sa chaîne, se permettre de mélanger le jugement d’un parfum avec le jugement de ceux qui le portent, de fait, on crisse des dents.

Descendre un grand parfum comme Bois d’argent de Dior, par le biais d’une critique des « bandits de rue » qui le portent, montre que certains se trompent de combat et se perdent dans un affront bien bas en manquant de respect au public (Jawad avoue avoir acheté le parfum suite au conseil d’Olivier sur Insta).

Les critiques insupportables d’Olivier Parfumerie sur les réseaux sociaux

Ces pics et subliminaux n’atteindront jamais leur cible, les « bandits des cités » n’ont attendu personne pour porter du parfum et ont cure de ce que peut raconter quelconque Youtuber ! Aussi, on se passerait bien des poncifs comme « Bois d’argent dévalué par ceux qui le porte ».

C’est cette politique très suspecte d’Olivier, probablement vengeresse d’un passé de frustrations, qu’il étale sur les réseaux sociaux à l’encontre des jeunes des quartiers qui se parfument.

Les commentaires nauséabonds d’Olivier Parfumerie

Olivier Parfumerie et ses commentaires qui dénigrent les jeunes, épisode 1
Olivier Parfumerie et ses commentaires qui dénigrent les jeunes avec Voyageur Olfactif, épisode 2
Olivier Parfumerie et ses commentaires qui dénigrent les jeunes avec Voyageur Olfactif, épisode 3

Pas besoin d’en dire long. Olivier fait comme d’habitude. Il juge Jawad, passionné de parfum et se plaint que ce type de profil porte Oud for Greatness, entrainant de fait une dévaluation du parfum. Déjà, ce parfum est-il si noble que ça pour que les gueux ne puissent l’approcher ? Un parfum faiblard, hypé par les influenceurs sur le net, arrosés de cadeaux par Initio, qui n’a aucun niveau dans le monde du Parfum.

Olivier Parfumerie étant un sombre idiot, doublé d’un ignorant en olfaction, ne peut pas savoir ce que vaut ce parfum, ni celui-là ni un autre d’ailleurs. Il n’a ni formation, ni connaissance de la culture olfactive, ni expérience dans le monde de la parfumerie. Il est le profil type du vendeur de Sephora qui donne des conseils de merde !

Nez la Revue permet de vrais progrès en olfaction et dans le parfum

À la recherche du juste milieu

Nous avons souvent mit le doigt sur le contenu que l’on juge trop « élitiste » et pas assez ouvert aux gens de la masse proposé par nos collègues de AuParfum ou encore Nez la revue. Ces médias offrent néanmoins une expérience et une expertise indéniables pour quiconque se passionne pour la parfumerie. La pertinence de leur articles vous apporteront de réelles connaissances et une éducation olfactive bien plus congruente pour les chercheurs de savoir que ce que l’on peut retrouver dans l’audiovisuel avec la majorité des reviews conformistes de YouTube / Insta.

Exposer des parfums et flacons bling-bling devant les caméra n’a rien n’à voir avec la critique. Sans connaissances réelles, on ne fait rien d’autre qu’influencer le public, les orientant vers l’achat. Une fois biaisé, il n’y plus qu’à passer à la caisse, sans aucune prise de connaissance sur le produit.

De la différence entre l’Homme-Sandwich et le Critique Parfum

En tant qu’amateur de parfum, on est souvent tenté de visionner des vidéos sur les fragrances qui nous intéressent. Malheureusement, force est de constater que l’horizon proposé ne rend pas hommage au patrimoine olfactif.

On observe au final un couloir étroit, mais sur-exposé, qui contient exclusivement les dernières références à la mode. Les influenceurs s’influencent entre eux et ce microcosme produit finalement un contenu aseptisé, conçu par des pseudo-spécialistes, qui se confondent dans les mêmes lignes éditoriales. 

Collaboration avec les marques 

Il est bien sûr naturel de collaborer avec des marques suite à la constitution d’un public, la transparence et l’honnêteté étant de mise. Les influenceurs “sponsorisés” ont pour seul but de vous faire acheter telle ou telle référence et en n’ont en aucun cas pour objectif de vous conseiller. (Quoique, une petite consultation personnalisée à 30 euros peut être ?) 

La flambée des prix

On constate aujourd’hui que des parfums encensés par ces acteurs des réseaux sociaux, une fois mis sous les projecteurs, voient leur cote grimper chez les fournisseurs d’un catalogue à l’autre. Cet engouement artificiel fait monter en flèche la cote de parfums sans aucun intérêt, pendant que les parfums qui vont au-delà du “ sentir bon” restent bien souvent moins chers.

Éduquons-nous. Le savoir est une arme.

Olivier Parfumerie et sa haine des jeunes de banlieue qui porte du bon parfum
Olivier Parfumerie et sa haine des jeunes de banlieue qui porte du bon parfum

De la différence entre l’Homme-Sandwich et le Critique Parfum

En tant qu’amateur de parfum, on est souvent tenté de visionner des vidéos sur les fragrances qui nous intéressent. Malheureusement, force est de constater que l’horizon proposé ne rend pas hommage au patrimoine olfactif.

On observe au final un couloir étroit, mais sur-exposé, qui contient exclusivement les dernières références à la mode. Les influenceurs s’influencent entre eux et ce microcosme produit finalement un contenu aseptisé, conçu par des pseudo-spécialistes, qui se confondent dans les mêmes lignes éditoriales. 

Collaboration avec les marques 

Il est bien sûr naturel de collaborer avec des marques suite à la constitution d’un public, la transparence et l’honnêteté étant de mise. Les influenceurs “sponsorisés” ont pour seul but de vous faire acheter telle ou telle référence et en n’ont en aucun cas pour objectif de vous conseiller. (Quoique, une petite consultation personnalisée à 30 euros peut être ?) 

La flambée des prix

On constate aujourd’hui que des parfums encensés par ces acteurs des réseaux sociaux, une fois mis sous les projecteurs, voient leur cote grimper chez les fournisseurs d’un catalogue à l’autre. Cet engouement artificiel fait monter en flèche la cote de parfums sans aucun intérêt, pendant que les parfums qui vont au-delà du “ sentir bon” restent bien souvent moins chers.

Éduquons-nous. Le savoir est une arme.

Et vous, quel est votre top d’Olivier Bouffonnerie et des influenceurs parfum sur YouTube et Instagram ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Much, auteur pour La Parfumerie Podcast

Much

Auteur

Le jeune Much, Benjamin de l’équipe ne cesse de chercher fragrance à son nez comme l’on cherche fusil pour aiguiser son couteau, mu par la fascination pour la diversité des couleurs, goûts et senteurs mis à disposition des Hommes. »

Lire la bio de Much

La Saison 3 du Podcast Parfum La Parfumerie

Tous les épisodes :

Progresser dans le parfum

Progresser dans le parfum

Progresser dans le parfum et l’olfaction nécessite des petits conseils. On ne peut pas se lancer dans un Sephora et sentir n’importe comment.

Échauffement…

Échauffement…

Saison 3 de notre podcast parfum, l’échauffement pour la Sale équipe ! Un premier épisode sur ce qui nous a marqué pendant les vacances… petite mise en jambe.