À Grasse, François Demachy, parfumeur de la marque Christian Dior, dans un champs de rose. La Parfumerie Podcast Parfum.

De Grasse !

La Parfumerie Podcast

Saison 2 – Épisode 2

Presentation : L’Ancien & Le Zen

Écouter l’épisode du podcast parfum :

Grasse, capitale historique de la mythonnerie du parfum

Dans cet épisode on part en promenade dans les champs de roses de Grasse, capitale mondiale du parfum… enfin d’après les Story Telleurs foireux. Concrètement, Grasse on s’en bât les c*uilles ! Non pas que cette ville ne soit pas un pilier de la parfumerie, mais surtout qu’on en a marre de subir les clichés de l’imagerie des marques de luxe. Trop c’est trop.

Thierry Wasser à Grasse cherche le grain de lavande idéal pour le prochain Guerlain

Trop de matière Grasse

Les clichés sont toujours les mêmes, le Story Telling, repris à l’infini par toutes les petites marques en mal de légitimité, est diffusé en boucle depuis un siècle et demi… Les parfumeurs doivent être grassois ou travailler à Grasse, ou encore au moins allez regulièrement en pélerinage sur place. Ce package d’images relayé par des directeurs artistiques agés d’au moins 125 ans, comprend des obligations précises :

  • Toujours poser avec des mouillettes pour les photos
  • Se promener dans les champs devant les photographes
  • Parler de Grasse systématiquement en interview.

LVMH aime montrer ses champs

Les champions du genre, « étonnement », sont toujours les parfumeurs des marques LVMH. François Demachy pour Dior (sans doute le meilleur sniffeur de mouillette de la team), Jacques Cavallier-Belletrud pour Louis Vuitton et Thierry Wasser de chez Guerlain. Les grands virtuoses du stéréotype du parfumeur. LVMH, étant propriétaire des terres de Roses de Mai à Grasse, aime sans doute montrer son patrimoine à sa généreuse clientèle.

François Demachy, parfumeur de Christian Dior. Meilleur Sniffeur de mouillettes chez LVMH

Celui qui entre dans cette communication n’en sortira jamais

Le malheur vient de ces marques peu connues qui imitent cette image. Nul n’en sortira grandi. Bien au contraire, mieux vaut éviter à tout prix ce chemin car elles ne pourront jamais se faire une place sans un minimum d’originalité communicative. C’est en évitant ces clichés que certaines marques de parfums de niche ont pu se faire une place et être respectées.

Les italiens, si proches de Grasse géographiquement, ne tombent pas dans cette idée grotesque de tout y rapporter. La tradition de la parfumerie italienne les pousse à montrer une image de marque innovante, de mettre en avant leurs jus avant tout. C’est précisément le cas de Filippo Sorcinelli à la marque éponyme et d’Alessandro Gualtieri, parfumeur italien de la Maison de parfum hollandaise Nasomatto, compositeurs de génie qui maitrisent une image de marque complêtement décalée (photos ci-dessous).

Parfumeur Filippo Sorcinelli
Parfumeur Alessandro Gualtieri de Nasomatto et Orto Parisi

Grasse comme Paris

Ce Story Telling abusif est le même qui sert à faire passer Paris pour la capitale de la mode. On n’en fini pas de nous bassinner avec ces clichés désués, has been. On a donc vraiment hâte de passer à autre chose. Un jus fait à Grasse ne sera pas spécialement plus réussi qu’une formule de Panam, soyons clairs. De même qu’un parfumeur formé à Paris ou Versaille ne sera jamais moins bon qu’un nez de Grasse.

On vous laisse écouter cet épisode qui met encore un coup de pied dans la fourmilière du parfum. En attendant vos commentaires…

La fine équipe de Grasse :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Saison 2 du Podcast Parfum La Parfumerie

Tous les épisodes :

Privé is the new Mainstream

Privé is the new Mainstream

État des lieux de la parfumerie de luxe : Alors que dans le Privé les prix montent et que les jus baissent en qualité, on se doit de faire le point.

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion VS Bertrand Duchauffour, Les shot de titans d’Olfactive Studio ! On met en opposition les parfums de la collection Sépia, une vraie réussite.

Tom Ford

Tom Ford

Tom Ford, une marque qui a bougé les codes du parfum privé dans le monde, souffre désormais de ses nouveautés médiocres. Tour d’horizon.

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia, marque de parfum 100% naturel, apparait comme une bouffée d’air pur dans le monde de la parfumerie. On en parle avec sa fondatrice, Karine Torrent.