Avis Parfum : Tokyo de Gallivant

Écouter l’Avis de La Parfumerie sur Tokyo de Gallivant :

Tokyo, parfum lancé en 2018. Composé par Nicolas Bonneville | Boisé Épicé.

Tokyo, parfum lancé en 2018. Composé par Nicolas Bonneville | Boisé Épicé.

Avis Tokyo Gallivant

Tokyo, entre deux mondes

L’image que dégage la ville de Tokyo se joue de nos curiosités et de nos clichés. Un monde fixé entre deux dimensions, futuriste d’un point de vue, traditionnel pour les autres. Gallivant illustre ici toute cette vie dans un pafum qui porte bien son nom.

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Tokyo de Gallivant :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 1 Average: 4]

Et envoyez-nous un commentaire

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 3 cafés sévères pour réaliser cet avis !

Tokyo, entre deux mondes

L’image que dégage la ville de Tokyo se joue de nos curiosités et de nos clichés. Un monde fixé entre deux dimensions, futuriste d’un point de vue, traditionnel pour les autres. Gallivant illustre ici toute cette vie dans un pafum qui porte bien son nom.

Avis Tokyo Gallivant

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Tokyo de Gallivant :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 1 Average: 4]

Et envoyez-nous un commentaire

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il nous a fallu 3 cafés sévères pour réaliser cet avis !

Présentation : Le Zen.

Concentré de culture

Quatre ans avant Abu Dhabi, Gallivant sortait Tokyo, un parfum qui faisait déjà le pont entre les âges et les cultures, à l’image de la ville. Comme Nick Steward l’expliquait dans notre interview, choisir le parfumeur Nicolas Bonneville, passionné de culture nippone, était forcément le meilleur choix.

Mais ce Nez est aussi relativement expérimenté dans la parfumerie de Niche et ça se sent ici. Tokyo est un parfum complexe, troublant, avec une senteur très spéciale qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. C’est clairement le plus « niche » de la collection Gallivant.

Effluves de vie

Tokyo évoque de nombreuses odeurs qui symbolisent la capitale japonaise. Outre le Yuzu emblématique, on se trouve effleuré par des accords de Wasabi ou d’Encens évoquant le culte traditionnel Kôdô.

Mais le parfum est sophistiqué plus qu’il n’est cliché. On ressent l’effervécence de la mégapole, les ambiances des boutiques, les vibrations d’un monde si lointain aux yeux des occidentaux.

Le parfum est boisé, d’attaque agrume entre Yuzu et Bergamote et d’épices, avec de la Cardamome, du Poivre Noir et une subtile Noix de Muscade. Un mix étonnant et intriguant.

Un avis sur le parfum Tokyo de Gallivant

Concentré de culture

Un avis sur le parfum Tokyo de Gallivant

Quatre ans avant Abu Dhabi, Gallivant sortait Tokyo, un parfum qui faisait déjà le pont entre les âges et les cultures, à l’image de la ville. Comme Nick Steward l’expliquait dans notre interview, choisir le parfumeur Nicolas Bonneville, passionné de culture nippone, était forcément le meilleur choix.

Mais ce Nez est aussi relativement expérimenté dans la parfumerie de Niche et ça se sent ici. Tokyo est un parfum complexe, troublant, avec une senteur très spéciale qui pourrait ne pas plaire à tout le monde. C’est clairement le plus « niche » de la collection Gallivant.

Effluves de vie

Tokyo évoque de nombreuses odeurs qui symbolisent la capitale japonaise. Outre le Yuzu emblématique, on se trouve effleuré par des accords de Wasabi ou d’Encens évoquant le culte traditionnel Kôdô.

Mais le parfum est sophistiqué plus qu’il n’est cliché. On ressent l’effervécence de la mégapole, les ambiances des boutiques, les vibrations d’un monde si lointain aux yeux des occidentaux.

Le parfum est boisé, d’attaque agrume entre Yuzu et Bergamote et d’épices, avec de la Cardamome, du Poivre Noir et une subtile Noix de Muscade. Un mix étonnant et intriguant.

Avis sur le parfum Tokyo par Gallivant. Dessin de Mateusz Urbanowicz.

Développement durable

Comme disait François, « il faut donner du temps au temps ». Cette fragrance demande une approche spéciale et beaucoup de patience. Sa complexité au final en fait une vraie curiosité. Non pas que le parfum soit si étrange ou importable, mais parce qu’on a cette sensation de découvrir autre chose, du jamais senti.

Le côté Encens traditionnel ne part pas dans des extrêmes tels qu’un Amber Kiso de DS&Durga ou un Incensum de Mizensir, le sujet central est plutôt la culture qui façonne son background. On a donc ces rites d’Encens mais on retrouve des évocations liées à la gastronomie qui forcément font parties du contexte olfactif local.

Un Tokyo boisé

Le côté boisé nous vient d’une note de Hinoki, race de Cyprès du Japon, de Cèdre et d’un beau bois de Santal et du Patchouli qui se diffusent en fond.

L’Iris et la Rose donnent du volume et du charme à la formule, rappelant aussi toute la culture des sublimes jardins japonais. Avec un fond ambré, on a droit à un finish aux antipodes de l’attaque mais sachant garder une cohérence avec la thématique.

Ce parfum est un peu l’antithèse de la maison Gallivant en étant donc plus niche et un peu moins crossover, mais malgré tout sans tomber dans un expérimental déconcertant. On reste dans les frontières du portable et du beau et c’est tant mieux.

C’est typiquement un parfum qu’il faut sentir si l’on est un passionné, un fervent de belles choses olfactives. Tokyo mérite vraiment ce détour.

Développement durable

Avis sur le parfum Tokyo par Gallivant. Dessin de Mateusz Urbanowicz.

Comme disait François, « il faut donner du temps au temps ». Cette fragrance demande une approche spéciale et beaucoup de patience. Sa complexité au final en fait une vraie curiosité. Non pas que le parfum soit si étrange ou importable, mais parce qu’on a cette sensation de découvrir autre chose, du jamais senti.

Le côté Encens traditionnel ne part pas dans des extrêmes tels qu’un Amber Kiso de DS&Durga ou un Incensum de Mizensir, le sujet central est plutôt la culture qui façonne son background. On a donc ces rites d’Encens mais on retrouve des évocations liées à la gastronomie qui forcément font parties du contexte olfactif local.

Un Tokyo boisé

Le côté boisé nous vient d’une note de Hinoki, race de Cyprès du Japon, de Cèdre et d’un beau bois de Santal et du Patchouli qui se diffusent en fond.

L’Iris et la Rose donnent du volume et du charme à la formule, rappelant aussi toute la culture des sublimes jardins japonais. Avec un fond ambré, on a droit à un finish aux antipodes de l’attaque mais sachant garder une cohérence avec la thématique.

Ce parfum est un peu l’antithèse de la maison Gallivant en étant donc plus niche et un peu moins crossover, mais malgré tout sans tomber dans un expérimental déconcertant. On reste dans les frontières du portable et du beau et c’est tant mieux.

C’est typiquement un parfum qu’il faut sentir si l’on est un passionné, un fervent de belles choses olfactives. Tokyo mérite vraiment ce détour.

Notre avis sur Tokyo de Gallivant

Avec Tokyo, Gallivant montre jusqu’où peut aller un parfum qui illustre une culture avec envergure. Un pont entre tradition et modernité, entre deux mondes, sans perdre le nord. Tokyo est disponible en Eau de Parfum en 30ml pour 76,95€, en 100ml à 171,95€. L’échantillon 1,2ml est à 5,95€ et le kit découverte est proposé à 35,95€.

Avis sur Tokyo, parfum Gallivant
Tokyo, un parfum de voyage de Gallivant, notre avis.
Avis sur Tokyo de Gallivant

Alors, cette aventure à Tokyo avec Gallivant, vous en pensez quoi ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.

The Night

The Night

The Night de Frédéric Malle a marqué la parfumerie, on se devait d’analyser tout ce qui entoure sa légende, olfactivement, socialement…