Les marques de parfumerie de Niche à éviter

La Parfumerie Podcast : Ball-Trap !

Saison 2 – Épisode 14

Une présentation à main armée : Près à en découdre, Le Zen (en Vétiver Tonka d’Hermès) & L’Ancien (en Malt de la marque Akro), présentent une sale liste des marques de parfumerie de Niche à éviter clairement.

Écouter ce Ball-Trap des marques de niche à éviter en podcast  :

La Niche et le piège de l’innocence

Lorsqu’on découvre le parfum dans toute sa splendeur et ses sillages les plus véridiques, nos narines se délectent à chaque stand, chaque parfumerie. Le seul problème demeure dans notre ignorance. On se fait blablater, balader par des vendeurs sans scrupule, ou impressionner avec des bouchons surdimensionnés.

On croit dans un premier temps que le prix des parfums est justifié du simple fait que le produit est supérieur à ce qu’on connaissait chez Sephora. Une belle erreur de débutant, évidement.

Les marques de Niche à éviter en parfumerie.

La vérité est ailleurs

Cet épisode est là pour corriger le tir, et apprendre viser comme il faut. Nombre de marques de Niche jouent sur cette ignorance, listons-les et tirons dans le tas !

Deux catégories de marques de Niche bien distinctes…

 

– Les marques de merde à éviter :

  • Atelier Cologne, marque Start Up qui voulait se vendre elle-même plutôt que vendre de beaux parfums. Le but est atteint avec son rachat par L’Oréal. Des jus proprets, qui ne risquent rien et dont l’ennui est profond.
  • David Jourquin, l’homme qui voulait vendre des parfums orientés sur la matière Cuir. Clairement des fragrances inutiles et emballées dans un apparat pitoyable. Passons.
  • Roja Dove, La plus grosse banane du marché actuel du parfum. Des bouteilles kitsch et bling bling aux prix gonflés à bloc, avec des jus transparents d’une pauvreté à pleurer.
  • Fragrance du Bois, le Roja Dove français pour être clair. Même concept, même douille aux prix douloureux. Orientés sur des travaux autour du Oud, les parfums sont en réalité minables, faiblards, à éviter.
  • Alexandre J. le champion du jus discount au prix luxe. Des compositions fait sur commande, probablement pendant les soldes des laboratoires, -70% sur les compos, -90% sur les résultats. Bidon au max.
  • Clive Christian, le plus gros voleur du game, des prix scandaleux et hurlant pour des flacons, luxueux, remplis d’air… L’esquive est obligatoire.
  • Pure Distance, pire marque ever.
  • Comptoir Sud Pacifique, les jus qui auraient pu être diffusés par Adopt Parfums. Le kilo doit être à 15 ou 20€. Inutile et merdique au possible. Atroce.
  • Montale / Mancera, concrètement, dans le luxe/Niche, c’est la banane la plus juteuse. On a à faire à des jus à gros sillages et grosses tenues, mais malgré environ 140.000 références, on ne comprend pas l’intérêt. Des parfums dont les huiles ne valent pas beaucoup plus que 50€/kg. On est dans la banane, l’inutile mis en bouteilles qui bluffent les yeux et l’odorat de tous. On passe aussi.
La collection de parfums Montale, une marque de niche à éviter au possible

– Les marques surcotées, pièges à éviter :

  • Le Labo, cette marque qui bénéficie d’une superbe image, parfaitement bossée, des noms de parfums qui mettent habilement les matières au premier plan, n’est finalement pas révolutionnaire du tout du point de vue des compositions. Si l’on fait abstraction de la hype, ça ne vole pas aussi haut que ça en a l’air. Des jus bons, mais loin d’être géant, et donc, évidement très chers pour ce que c’est. Gare à la légende.
  • Jeroboam, marque qui surfe sur la tendance du Moyen-Orient friendly, les jus sont sans plus. On est dans le stérile et le parfum qui n’apporte rien pour son prix plutôt élevé. On passe.
  • Juliette Has a Gun, elle a peut-être un flingue mais elle ne peut se défendre. La marque de Romano Ricci bénéficie en fait d’une assise dans le petit monde la Niche dû au fait que son propriétaire est actionnaire chez Nose. Au final, on arrive devant les flacons en se disant que c’est forcément bon, mais la vérité est ailleurs. C’est de l’air. Aucun caractère, des jus banals et ennuyeux à laisser sur les linéaires.
  • Maison Francis Kurkdjian, portée par le carton de son parfum Baccarat Rouge 540, particulièrement dans la rue, la marque a une aura quasi démesurée. Le parfumeur est certes un vrai grand professionnel, mais sa Maison est clairement surcotée et est très loin des classiques du CV (Eau Noire ou Cologne Blanche de Dior, Le Mâle de Jean-Paul Gaultier etc.)  de son propriétaire. Loin d’être nuls, mais loin de mériter cet écho.
  • Chopard, encensé dans la rue et sur le net avec son fameux Oud Malaki, la marque surfe depuis des années, dans la plus grande paresse créative, sur son best seller. Au-delà de ça rien ne vaut quoi que ce soit. On est dans la classe de Mauboussin… c’est dire.
  • Stéphane Humbert Lucas, non pas que les parfums soient si mauvais que ça, mais les vendeurs de rue commencent à faire la publicité de cette enseigne comme s’il s’agissait d’une usine à classiques. Rien n’est vraiment nul, la qualité même est au rendez-vous pour de nombreux parfums, mais tout est complètement surcoté avec des commentaires à côté de la plaque.

(supplément double fromage)

On l’avait oublié dans le podcast, on le balance ici ! 

 

  • ByRedo, la marque de Ben Gorham est bien loin de mériter son image et sa réputation, les jus sont softs, très stériles et sans caractère. Une marque à l’eau, malgré quelques exceptions, qui ne sert pas à grand chose.

Faites-nous part de vos avis sur ce stand de tir !

13 Commentaires

  1. Anne

    Bonjour, je vous trouve très critique envers certaines marques comme Maison francis kurkdjian qui m’ont fait découvrir les parfums haut de gamme avec grand soir, oud satin mood, cologne du matin,Baccarat rouge et montale/mancera avec un bon rapport qualité prix.
    Déçu de votre critique sur feve delicieuse qui fait partie des réussite chez dior. Faites un top 5 des meilleurs de dior?. Et pour finir comment ne pas parler de Shl, parfumeur au nom français et comme pour seul clientèle le moyen Orient puis dans un second temps des maghrébins de rue.

    Réponse
    • La Parfumerie Crew

      Bonjour Anne,

      Tout d’abord la communauté maghrébine vous salue bien bas. Ensuite Dior a largement de quoi combler un top 5 l’ordre sera même très difficile à établir. Nos avis n’engagent que nous, ainsi, chez La Parfumerie, il est clair que Fève Délicieuse est un gros navet que seules les narines non averties peuvent apprécier.

      Pour ce qui est de Captain Kurk on a juste dit que c’est surcoté. Ce qui ne veut pas dire que c’est nul. Mais juste que ça ne vaut pas ce qu’il a fait pour d’autres marques comme…. Dior justement. Montale ne vaut pas grand chose soyons francs, mais ça fait le taf avec des sillages costauds. Ne confondons pas créativité, exécutions et parfums puissants.

      Réponse
    • abdoLlah

      Bonjour Anne,

      Pour commencer je suis amateur de parfum depuis quelques petites années sans prétention rien de plus. Je suis pas le mieux placé pr parler de parfumerie.
      Deuxièmement je vous encourage vivement à écouter les nombreux poadcats dispo sur le site vraiment c’est super intéressant et constructif.
      Ensuite les avis proposés par la rédaction me semble être justifiée de part l’expérience des auteurs qui sont des amateurs expérimentés et a priori neutres donc objectifs.
      Ce dont il est question ici c’est de mettre en garde ou d’attirer l’attention sur des pratiques assez répendues en parfumerie qui consiste à pondre une énième copie de copie, tout ca avec des jus cheap et packaging tape a l’oeil pour certains.
      Pour d’autres ça sera de la niche mais sans prise de risque comme évoqué plus haut.
      Par exemple, Mancera c’est souvent le même parfum on change une note ou deux et hop nouvelle réf a 120 euros. Où est la création la prise de risque ? Où est la valeur ajoutée ?
      Et en réalité le client se fait duper soir par le fond quand il y en a une, soit par la forme voir les 2 lol.
      Et surtout que l’arnaque pour certains est vraiment hallucinante au vu des prix pratiqués.
      Ça ne veut pas dire que tout les parfums sont degeulasse et c’est ce que répète les auteurs au fil des audios, mais que c’est navrant que l’on déplore le manque d’âme des parfums et que tout est fait pour arnaquer le client il faut le dire clairement.
      Voilà j’espère avoir été assez claire dans mon idée.
      Et évitez svp les remarques du genre maghrébins et compagnie. Ou j’ai mal compris ou bien c’est deplacé.
      Le maghrébin vous salue.

      Réponse
      • L'animal

        Bonjour,
        Étant un amateur de parfum, j’ai été surpris de certains commentaires, j’aimerais savoir sur quoi vous vous êtes basé concernant certains parfum ou maison de parfum, avez vous acheté un échantillon que vous avez partagé avec un ami pour vous faire votre avis, ou avez vous portez les parfum ?
        Avez vous étudié les différente matière première utiliser ou votre jugement porté simplement sur un ressenti, car sinon on achète du rp ou maissa et ça ira très bien.
        Cordialement.

        Réponse
  2. Un maghrébin de rue

    Bonjour Anne,

    Au contraire je trouve que nos amis ont eu des propos plutôt nuancés envers les parfums MFK, et si vous avez bien écouté le podcast ils précisent bien que il y a quand même un minimum de créativité derrière ces parfums. Ils dénoncent juste le positionnement de prix qui n est pas justifié.

    Ensuite par rapport à fève délicieuse, c est juste un parfum qui est « banal  » et qui est loin derrière d’autres références de chez Dior en terme de créativité et d’originalité.
    Que ce soit dans la collection privé avec des références comme eau noire, Cologne blanche, bois d’argent, cuir cannage etc.. Ou dans la collection « classique » avec toutes les grandes références que je n’ai pas besoin de cité.

    Pour les maghrébins de rue, je pense que contrairement à vous, ils n’ont ni attendu les parfums de chez MFK ou SHL pour s’intéresser à la parfumerie…

    Réponse
  3. 2k

    Très bon épisode comme d’habitude même si je ne suis pas d’accord avec tout… j’aurais bien aimé que vous ajoutiez la marque Byron à cette liste ????

    Réponse
    • La Parfumerie Crew

      Ahahaha c’est gentil. Mais justement on se pose beaucoup de questions sur cette marque, on a pas pu en prendre connaissance donc c’est à vous de nous éclairer là !

      Réponse
  4. mb

    bonjour, je suis plutôt d’accord avec vous … que pensez vous des parfums laurent mazzone ?

    Réponse
    • La Parfumerie Crew

      Bonjour,
      Laurent Mazzone ça fait très longtemps qu’on a pas senti très honnête. On avait bien aimé à l’époque son Sensual Orchid, mais ça demande d’y replonger le nez honnêtement.

      Réponse
  5. mb

    franchement je commence à être perdu avec toutes les marques dites « niche «  il y en a tellement…. et très peu de jus qui sortent du lot ??maintenant 200€ le parfum c’est une moyenne basse !!!! c’est devenu fou !!! dusita oud infini 400€ , alors les fragrances du bois !!!! … c’est devenu comme chez apple !!!

    Réponse
    • La Parfumerie Crew

      Ahahaha je ne suis pas d’accord, Apple a baissé ses prix ! Malheureusement ça ne devrait pas s’améliorer.

      Réponse
      • mb

        en tout cas , j’écoute vos conseils éclairés avec assiduité pas depuis longtemps mais merci pour le taf sans concession !!!!

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Saison 2 du Podcast Parfum La Parfumerie

Tous les épisodes :

Industrie du Parfum : Créer, pour quoi faire ?

Industrie du Parfum : Créer, pour quoi faire ?

La Parfumerie Podcast finit la Saison 2 en tirant à balles réelles ! On parle du rapport Créativité / Productivité et bien au-delà. Un tour d’horizon de ce qui se trame en parfumerie…

Les Temps Dansent…

Les Temps Dansent…

Les tendances du parfum mainstream décryptées par La Parfumerie Podcast. Une vision entre passé et futur. Où va le parfum conventionnel ?

Privé is the new Mainstream

Privé is the new Mainstream

État des lieux de la parfumerie de luxe : Alors que dans le Privé les prix montent et que les jus baissent en qualité, on se doit de faire le point.

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion vs Bertrand Duchauffour !

Dominique Ropion VS Bertrand Duchauffour, Les shot de titans d’Olfactive Studio ! On met en opposition les parfums de la collection Sépia, une vraie réussite.

Tom Ford

Tom Ford

Tom Ford, une marque qui a bougé les codes du parfum privé dans le monde, souffre désormais de ses nouveautés médiocres. Tour d’horizon.

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia ensauvage le parfum

Floratropia, marque de parfum 100% naturel, apparait comme une bouffée d’air pur dans le monde de la parfumerie. On en parle avec sa fondatrice, Karine Torrent.

Hasbeenitudes et antithèses

Hasbeenitudes et antithèses

Certaines marques de parfum, avec le temps se retrouvent couvertes d’une image has been, pourtant la modernité est au rdv dans leurs catalogues.