La couleur de la nuit – Voyages Imaginaires

Avis Parfum

La couleur de la nuit, parfum lancé en 2020. Composé par Isabelle Doyen | Boisé Ambré Chypré.

La couleur de la nuit de Voyages Imaginaires est une escapade nocturnes à la beauté renversante. Une œuvres olfactive, tout en matières naturelles, qui nous frappe en plein cœur…

Écouter l’Avis de La Parfumerie sur La couleur de la nuit de Voyages Imaginaires :

La couleur de la nuit de Voyages Imaginaires, notre avis.

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur La couleur de la nuit par Voyages Imaginaires :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 5 Average: 4.8]

Je donne mon avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à L’Ancien 2 triple espressos pour réaliser cet avis !

Présentation : L’Ancien

La Couleur de la Nuit Voyages Imaginaires

La couleur de la nuit, un perfect !

Le duo de choc, Isabelle Doyen / Camille Goutal n’en est pas à son coup d’essai, en parfumerie de niche c’est l’une des équipes au palmarès le plus pétillant qui soit ! Cette nouvelle expérience, la maison Voyages Imaginaires, nous emmène vers des contrées rafraîchissantes et nous a sidérés avec L’eau des Immortels, fragrance logiquement primée du prix Ravages et de la Balle d’Or lors de nos Ball-Trap Awards 2022.

Malgré la balle dans le pied du choix « 100% naturel », les compositions vont très loin, nous faisant penser forcément aux rendus de Delphine Thierry pour Floratropia. On fait du bio mais on n’en oublie pas le parfum. La Couleur de la nuit tient de l’art, c’est dit.

Aux couleurs de voyages imaginaires

S’inspirant ici des couleurs si propres aux films de Wong Kar-Wai, immense cinéaste chinois, on nous suggère une promenade dans une rue éclairée de néons fluorescents, on nous offre un étiquetage d’un rouge foncé presque camouflage, qui ne se voit qu’en tournant le flacon. Toute la démarche artistique est donc ici délicatement mise en avant, du Storytelling à la couleur. Le choc olfactif, pour ma part, n’a pas été empreint de ce discours, j’ai pris en pleine gueule ce parfum, sans être prêt.

La maîtrise

Si l’Eau des Immortels nous évoquait forcément le fameux Sables fait pour Goutal, cette Couleur de la nuit nous prend au dépourvu. L’ouverture fait faire un pas en arrière tant c’est spécial. Des notes qui percent l’atmosphère, aigües (acides?) et presque agressives.

Le cinéma, la musique, la peinture, la littérature, le parfum… l’industrie s’inscrit en réalité dans une synesthésie artistique manifeste depuis des lustres. Cet essai est lui des plus réussi, transposant les lueurs d’une ambiance très particulière en fragrance.

Ce qui touche est avant tout la singularité du rendu. Personnellement, plus j’ai porté La couleur de la nuit, plus il m’a bouleversé. La vanille, si propre à la maison au passage, le combo lavande / géranium absolument magique et si percutant, la senteur si spéciale d’un sapin baumier, et cette rose qui vient proposer, appuyée en fond par un patchouli, un Chypre qui ne veut pas dire son nom mais assombrit tout. C’est juste incroyable ! C’est beau, doux, prenant et addictif au possible.

Le film Fallen Angles de Wong Kar Wai semble être une inspiration pour le parfum La Couleur de la Nuit de Voyages Imaginaires.

Scène du film Fallen angels du cinéaste chinois Wong Kar Wai.

L’introspection des Voyages Imaginaires

Les parfums de la collection de Voyages Imaginaires sont fascinants. Chacun a son histoire à raconter, comme l’âme d’un seul corps mais aux vécus pourtant si différents. Cette vanille dont je parle plus haut fait presque office de Guerlinade maison (une voyagimaginérade?), donnant une identité claire à un catalogue pourtant peu épais. L’expérience de ces dames en est un facteur évident, mais c’est surtout ce désir de donner vie au parfum qui amène une telle réussite. Et c’est peut-être aussi cette intention qui a pulsé l’envie de rester en 100% naturel, des matières qui ne cessent de vivre dans les flacons, peu importe le design et le packaging.

La couleur de la nuit, un perfect !

La Couleur de la Nuit Voyages Imaginaires

Le duo de choc, Isabelle Doyen / Camille Goutal n’en est pas à son coup d’essai, en parfumerie de niche c’est l’une des équipes au palmarès le plus pétillant qui soit ! Cette nouvelle expérience, la maison Voyages Imaginaires, nous emmène vers des contrées rafraîchissantes et nous a sidérés avec L’eau des Immortels, fragrance logiquement primée du prix Ravages et de la Balle d’Or lors de nos Ball-Trap Awards 2022.

Malgré la balle dans le pied du choix « 100% naturel », les compositions vont très loin, nous faisant penser forcément aux rendus de Delphine Thierry pour Floratropia. On fait du bio mais on n’en oublie pas le parfum. La Couleur de la nuit tient de l’art, c’est dit.

Aux couleurs de voyages imaginaires

S’inspirant ici des couleurs si propres aux films de Wong Kar-Wai, immense cinéaste chinois, on nous suggère une promenade dans une rue éclairée de néons fluorescents, on nous offre un étiquetage d’un rouge foncé presque camouflage, qui ne se voit qu’en tournant le flacon. Toute la démarche artistique est donc ici délicatement mise en avant, du Storytelling à la couleur. Le choc olfactif, pour ma part, n’a pas été empreint de ce discours, j’ai pris en pleine gueule ce parfum, sans être prêt.

La maîtrise

Si l’Eau des Immortels nous évoquait forcément le fameux Sables fait pour Goutal, cette Couleur de la nuit nous prend au dépourvu. L’ouverture fait faire un pas en arrière tant c’est spécial. Des notes qui percent l’atmosphère, aigües (acides?) et presque agressives.

Le film Fallen Angles de Wong Kar Wai semble être une inspiration pour le parfum La Couleur de la Nuit de Voyages Imaginaires.

Scène du film Fallen angels du cinéaste chinois Wong Kar Wai.

Le cinéma, la musique, la peinture, la littérature, le parfum… l’industrie s’inscrit en réalité dans une synesthésie artistique manifeste depuis des lustres. Cet essai est lui des plus réussi, transposant les lueurs d’une ambiance très particulière en fragrance.

Ce qui touche est avant tout la singularité du rendu. Personnellement, plus j’ai porté La couleur de la nuit, plus il m’a bouleversé. La vanille, si propre à la maison au passage, le combo lavande / géranium absolument magique et si percutant, la senteur si spéciale d’un sapin baumier, et cette rose qui vient proposer, appuyée en fond par un patchouli, un Chypre qui ne veut pas dire son nom mais assombrit tout. C’est juste incroyable ! C’est beau, doux, prenant et addictif au possible.

L’introspection des Voyages Imaginaires

Les parfums de la collection de Voyages Imaginaires sont fascinants. Chacun a son histoire à raconter, comme l’âme d’un seul corps mais aux vécus pourtant si différents. Cette vanille dont je parle plus haut fait presque office de Guerlinade maison (une voyagimaginérade?), donnant une identité claire à un catalogue pourtant peu épais. L’expérience de ces dames en est un facteur évident, mais c’est surtout ce désir de donner vie au parfum qui amène une telle réussite. Et c’est peut-être aussi cette intention qui a pulsé l’envie de rester en 100% naturel, des matières qui ne cessent de vivre dans les flacons, peu importe le design et le packaging.

Notre avis sur La couleur de la nuit de Voyages Imaginaires

On est dans l’Art, ni complex ni ambigüe, mais absolument grandiose de sincérité. Isabelle Doyen aux platines nous offre une œuvre époustoufflante. À sentir absolument !

La couleur de la nuit est proposée en Eau de Parfum en flacon 75ml à 195€ et en recharge de 100ml pour le prix de 150€. Un format 10ml est aussi vendu à 45€ (les 5x10ml à 120€).

Parfum La couleur de la nuit de Voyages Imaginaires
La couleur de la Nuit selon Isabelle Doyen et Voyages Imaginaires
Voyages Imaginaires Logo

Alors, les teintes de La couleur de la nuit par Voyages Imaginaires, ça vous emporte où ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

3 Commentaires

  1. Liloo

    Attends tu nous dis Wong Kar Wai, c’est cuit… Je vois In the mood for love, happy together… Hop je suis obligée de prendre un kit découverte.

    Réponse
    • L'Ancien

      En tout cas, j’aurais prévenu….

      Réponse
  2. Cédric

    Autant j’ai été conquis par l’Eau des Immortels qui sera une de mes prochaines acquisitions ( surtout que le Sables actuel de Goutal, reformulé, dilué, traficoté, n’est plus que l’ombre de sa grandeur passée ), mais alors autant La couleur de la Nuit m’a totalement dérouté. Impasse totale sur ce parfum sans pouvoir me l’expliquer. Une nouvelle tentative sur peau s’avèrera nécessaire un jour mais pour l’instant c’est un non catégorique.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

L'Ancien, animateur, auteur du podcast Parfum La Parfumerie

L’Ancien

Auteur / Animateur

Il est la voix lugubre de ce podcast, grande gueule qui aime à secouer l’industrie du parfum. Sur ces notes trempées à l’encre noire, on peut distinguer des listes de victimes enterrées de Paris à Oman. L’Ancien est celui que tu aimes détester, c’est cette note de cœur qui te dérange mais qui rend la composition si singulière.

Lire la bio de L’Ancien

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.

Accento – Xerjoff

Accento – Xerjoff

Accento de Xerjoff, de la soupe de sucre calibrée pour l’asphyxie, une superbe recette bien Pop Niche qu’il vaut mieux éviter…

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale est un des parfums récents de Diptyque qui nous a vraiment conquis, une compo entière, belle et prenante signée par le regretté Olivier Pescheux.

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere c’est dernier chef-d’œuvre de Meo Fusciuni, une violette qui défie les plus grands du domaine, une réussite absolue signée Giuseppe Imprezzabile !

Arabie – Serge Lutens

Arabie – Serge Lutens

Arabie est un des classiques de Serge Lutens, il en a l’ADN type. Ce parfum invite au voyage dans une région du monde qu’il a tant exploré…

Un été – Obvious

Un été – Obvious

Un été par Obvious n’est pas un parfum « summer time » mais plutôt un souvenir qui l’évoque. Une ambiance crème solaire, propre et sans erreur.