Avis Parfum : Iris Silver Mist de Serge Lutens

Écouter l’Avis de La Parfumerie sur Iris Silver Mist de Serge Lutens :

Iris Silver Mist, parfum lancé en 1994, composé par Maurice Roucel | Floral Boisé.

Iris Silver Mist, parfum lancé en 1994, composé par Maurice Roucel | Floral Boisé.

Avis Iris Silver Mist Serge Lutens

Iris Silver Mist, quelques mots sur un chef-d’œuvre.

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Iris Silver Mist par Serge Lutens :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 6 Average: 4.8]

Je poste un avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à Fun 3 ristrettos pour réaliser cet avis !

Un avis sur l'incroyable Iris Silver Mist de Serge Lutens

Iris Silver Mist, quelques mots sur un chef-d’œuvre.

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Iris Silver Mist par Serge Lutens :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 6 Average: 4.8]

Je poste un avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Présentation : Fun.

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à Fun 3 ristrettos pour réaliser cet avis !

À mort fati

Jean de la Fontaine nous avait prévenu, dans sa fable L’Horoscope :

« On rencontre sa destinée

Souvent par des chemins qu’on prend pour l’éviter »

Permettez moi maintenant de vous raconter l’aventure de quelques rhizomes devenu malgré eux le symbole glaçant et antipathique le plus dramatique de toute l’histoire de la parfumerie.

Il était une fois des déracinés.

Promis à un avenir radieux au voisinage des plus belles parures ornées des plus belles pierres et convoité par les plus grands interprètes au nez prodigieux, l’iris est devenu depuis la Renaissance l’archétype de tous les superlatifs les plus élogieux. Poudré, terreux, floral, frais, beurré, boisé, cosmétique, chic, violette, l’iris n’est probablement plus à présenter et pourtant…

Je vous propose d’accompagner cette lecture par cette Nocturne de Chopin :

Notre humble avis sur le chef-d'œuvre Iris Silver Mist de Serge Lutens et Maurice Roucel

Plantés le long des sépultures en ruine d’un petit cimetière laissé abandonné par les natifs d’un village alpin et n’ayant que pour seules turbulences, les jacasseries inquiétantes de quelques grives et corneilles environnantes, plusieurs iris mauves aux pétales délavés avaient pris possession de ce champ du repos et s’étaient répandus, çà et là, au beau milieu des éternels endormis.

Le temps passant, l’abandon du lieu grandissant et les chagrins éteints à jamais, le village décida de tuer une deuxième fois les défunts oubliés, en rayant une bonne fois pour toute leur mémoire fanée et y dresser à la place une salle des fêtes.

Ayant eu vent d’un projet de confectionner un iris en majesté proposé par Serge Lutens, homme en noir, incarnant avec désolation l’austérité et la douleur de concevoir, Maurice Roucel a été choisi pour être le liquidateur testamentaire de toutes ces belles racines endormies ; elle qui n’avaient pourtant rien demandé…

Le fruit ne tombant jamais loin de l’arbre, le parfum ne pouvait être que l’incarnation paroxystique de la beauté blanche, cette lumière qui apparaît lors du dernier grand au revoir et qui emporte avec elle, aux firmaments, le dernier souffle des mortels.

Véritable trait d’union entre la terre et le ciel, Iris Silver Mist symbolise l’Assomption silencieuse de l’âme spectrale se dépossédant de son corps organique.

Grandiose dès son apparition, les premières minutes nous entrainent dans un tableau dalíesque où l’onirisme profondément funeste, lutte contre un éclair vertical et transparent comme du cristal, résultant de l’union parfaite entre la carotte et son envolée terreuse et rugueuse, et le clou de girofle, métallique et lisse. L’iris, ubiquiste, pluriel et solennel, occupera désormais toute la place.

L’oraison funèbre est totale. Nous assistons à l’enterrement d’un déterrement. Chaque phrase, chaque intention, chaque respiration nous donne l’impression que cet iris vit son propre deuil et qu’il n’a jamais voulu représenter le patrimoine prestigieux de sa lignée royale, comme ses confrères d’exploitations agricoles de Toscane.

Mystique, déroutant, austère et d’une froideur monacale, Iris Silver Mist est l’expression figurative de la disparition de toute l’histoire fastueuse et ostentatoire de l’iris aristocratique.

Un nouveau chapitre s’était alors ouvert en 1994 ; et voilà pourtant que depuis bientôt trente ans, le parfum réside encore et toujours à un sommet jamais atteint par les autres, celui du ciel immense et éternel.

Le diamant ignorera toujours sa valeur.

Permettez moi maintenant de vous raconter l’aventure de quelques rhizomes devenu malgré eux le symbole glaçant et antipathique le plus dramatique de toute l’histoire de la parfumerie.

Il était une fois des déracinés.

Promis à un avenir radieux au voisinage des plus belles parures ornées des plus belles pierres et convoité par les plus grands interprètes au nez prodigieux, l’iris est devenu depuis la Renaissance l’archétype de tous les superlatifs les plus élogieux. Poudré, terreux, floral, frais, beurré, boisé, cosmétique, chic, violette, l’iris n’est probablement plus à présenter et pourtant…

Je vous propose d’accompagner cette lecture par cette Nocturne de Chopin :

Plantés le long des sépultures en ruine d’un petit cimetière laissé abandonné par les natifs d’un village alpin et n’ayant que pour seules turbulences, les jacasseries inquiétantes de quelques grives et corneilles environnantes, plusieurs iris mauves aux pétales délavés avaient pris possession de ce champ du repos et s’étaient répandus, çà et là, au beau milieu des éternels endormis.

Le temps passant, l’abandon du lieu grandissant et les chagrins éteints à jamais, le village décida de tuer une deuxième fois les défunts oubliés, en rayant une bonne fois pour toute leur mémoire fanée et y dresser à la place une salle des fêtes.

Ayant eu vent d’un projet de confectionner un iris en majesté proposé par Serge Lutens, homme en noir, incarnant avec désolation l’austérité et la douleur de concevoir, Maurice Roucel a été choisi pour être le liquidateur testamentaire de toutes ces belles racines endormies ; elle qui n’avaient pourtant rien demandé…

Le fruit ne tombant jamais loin de l’arbre, le parfum ne pouvait être que l’incarnation paroxystique de la beauté blanche, cette lumière qui apparaît lors du dernier grand au revoir et qui emporte avec elle, aux firmaments, le dernier souffle des mortels.

Notre humble avis sur le chef-d'œuvre Iris Silver Mist de Serge Lutens et Maurice Roucel

Véritable trait d’union entre la terre et le ciel, Iris Silver Mist symbolise l’Assomption silencieuse de l’âme spectrale se dépossédant de son corps organique.

Grandiose dès son apparition, les premières minutes nous entrainent dans un tableau dalíesque où l’onirisme profondément funeste, lutte contre un éclair vertical et transparent comme du cristal, résultant de l’union parfaite entre la carotte et son envolée terreuse et rugueuse, et le clou de girofle, métallique et lisse. L’iris, ubiquiste, pluriel et solennel, occupera désormais toute la place.

L’oraison funèbre est totale. Nous assistons à l’enterrement d’un déterrement. Chaque phrase, chaque intention, chaque respiration nous donne l’impression que cet iris vit son propre deuil et qu’il n’a jamais voulu représenter le patrimoine prestigieux de sa lignée royale, comme ses confrères d’exploitations agricoles de Toscane.

Mystique, déroutant, austère et d’une froideur monacale, Iris Silver Mist est l’expression figurative de la disparition de toute l’histoire fastueuse et ostentatoire de l’iris aristocratique.

Un nouveau chapitre s’était alors ouvert en 1994 ; et voilà pourtant que depuis bientôt trente ans, le parfum réside encore et toujours à un sommet jamais atteint par les autres, celui du ciel immense et éternel.

Le diamant ignorera toujours sa valeur.

Notre avis sur Iris Silver Mist de Serge Lutens

Véritable chef-d’œuvre, Iris Silver Mist se doit d’être porté au moins une fois dans sa vie pour saisir toute la beauté de ce que peut être un parfum paysage à narration verticale : l’évanescence d’un temps terrestre vers une éternité céleste.

Iris Silver Mist est une Eau de Parfum vendue à 210€ en flacon de table de 75ml.

Iris Silver Mist, L'iris spatiotemporelle de Serge Lutens
Avis Iris Silver Mist Serge Lutens
Iris Silver Mist de Serge Lutens, on a ressorti la photo de Patrice Révillard

Et vous, Iris Silver Mist de Serge Lutens vous l’avez vécu comment ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

9 Commentaires

  1. Liloo

    En un mot: merveilleux

    Réponse
    • Fun

      Parfum magnifique, hâte que S.Lutens le rende à nouveau disponible.
      A bientôt Liloo 😉

      Réponse
    • Lejeune

      Magnifique hommage à ce parfum.

      Réponse
      • Fun

        Merci Lejeune ❤️ à bientôt sur Discord !

        Réponse
  2. Gratte papier

    Texte magnifique à la hauteur du Mist ic Iris Silver Mist; MERCI pour le transport en compagnie de ce Nocturne en dos mineur

    Réponse
    • Fun

      Merci beaucoup ! Votre message me touche.
      Je trouve que cette dernière Nocturne de Chopin illustre à merveille l’émotion transmise par ce parfum immense.
      Passez une belle soirée Gratte papier 🙂

      Réponse
  3. Cecile

    Pour moi il prend toute sa beauté par temps froid. Ce parfum est une féerie qui n’a rien d’un conte de fée. Il est d’une beauté sombre et pâle aussi. Brumeux et mysterieux comme une nuit d’hiver. Le plus beau parfum sur terre.

    Réponse
    • Fun

      Comme je vous rejoins Cécile ! Il est d’une beauté céleste, de ces parfums qui nous montrent à sentir l’après vie..
      Divin !

      A bientôt Cécile 😀

      Réponse
  4. Lam

    Bravo Fun pour cette présentation de qualité !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

Fun : Auteur, animateur de La Parfumerie Podcast

Fun

Auteur / Animateur

Sentir sérieusement sans jamais se prendre au sérieux ; chez lui, la pulsion automatique de mettre des mots sur ses sensations lui donnera toujours des histoires à se raconter, à nous raconter.

Voir la bio de Fun

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.

Accento – Xerjoff

Accento – Xerjoff

Accento de Xerjoff, de la soupe de sucre calibrée pour l’asphyxie, une superbe recette bien Pop Niche qu’il vaut mieux éviter…

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale est un des parfums récents de Diptyque qui nous a vraiment conquis, une compo entière, belle et prenante signée par le regretté Olivier Pescheux.

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere c’est dernier chef-d’œuvre de Meo Fusciuni, une violette qui défie les plus grands du domaine, une réussite absolue signée Giuseppe Imprezzabile !

Arabie – Serge Lutens

Arabie – Serge Lutens

Arabie est un des classiques de Serge Lutens, il en a l’ADN type. Ce parfum invite au voyage dans une région du monde qu’il a tant exploré…

Tam Dao – Diptyque

Tam Dao – Diptyque

Tam Dao de Diptyque compte parmi les plus beaux Santal de la parfumerie. En Eau de Toilette on atteint les sommets du genre…