Arabie – Serge Lutens

Avis Parfum

Arabie, parfum lancé en 2001. Composé par Christopher Sheldrake | Ambré Boisé Épicé.

Arabie est une invitation au voyage par Serge Lutens, dans des contrées qu’il affectionne, qu’il connait tellement. Ce parfum est l’essence de ses séjours dans les extérieurs arides, dans ces intérieurs pleins de vie.

Écouter notre avis sur Arabie de Serge Lutens

Arabie Serge Lutens

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Arabie par Serge Lutens :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 39 Average: 1.8]

Je donne mon avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à Zaïd 4 espressos pour réaliser cet avis !

Présentation et Article : Zaïd

L’Arabie de Lutens

Il fait aujourd’hui parti de la collection des flacons de table au prix de 210€ les 75ml – parfois le parfum est là parfois il disparait, ça devient problématique pour ceux qui aiment certaines refs ou ceux qui veulent les découvrir.

J’ai réussi à me procurer un flacon grâce à Much que je remercie fortement.

Ce qui marque de suite c’est le nom du parfum, nom qui entre parenthèse doit filer de l’eczéma à Zemmour et c’est bien fait pour sa tête. Serge Lutens maitrise ceci comme personne. Des noms à la fois évocateurs et mystérieux. On pense savoir où l’on sera emmené… C’est là qu’il nous surprend à chaque fois, pas tant à travers ses notes mais plutôt ce qu’il en fait, par les mains de son acolyte Christopher Sheldrake.

Le déroulement du film

On reste frappé par un départ fruits secs et épices, typique de Lutens. Un coté assez sucré ressort mais sans tomber dans une merdouille brouillonne mainte fois senties ces dernières années (salut Accento de Xerjoff) 

La badiane de Chine qui apporte cette fraicheur et équilibre le départ assez marqué. Certains voient un aspect liquoreux capiteux et c’est le cas mais rien de complexe ni de difficile à aborder.

Arabie Serge Lutens - Crédit photo : notesaromatic.wordpress.com
Arabie, parfum de Serge Lutens

Résines d’Arabie

On a ensuite de belles résines chaleureuses qui nous font avancer dans ce souk, vers les vendeurs de bakhour typique des marchés du maghreb ou du moyen-orient.

Une envolée puissante, accompagnée d’aromates qui rafraîchissent le tout, apportent cette nuance nécessaire pour détailler encore plus le propos

Puis on termine avec un cèdre qu’aime à utiliser Lutens, un bois noble et particulier ici car il est mis en avant de la plus belle manière, comme un bouquet final. Et quel finish !

La ressemblance avec Aziyadé de Parfum d’Empire est là, forcément, mais ils prennent des trajectoires opposées.

Dans la continuité de Ambre Sultan et de La Myrrhe, Arabie est à mon sens un des parfums les plus abouti dans cette thématique et le plus signé. Une volonté de mettre bout à bout les matières qu’il affectionne le plus et d’en faire une pièce maîtresse.

On nous rappelle ici où l’on est, c’est-à-dire dans une culture complexe et séduisante. C’est ce qui est voulu par Lutens : un hommage aux pays arabes et à leurs cultures, dans leurs différentes formes.

L’Arabie de Lutens

Arabie Serge Lutens - Crédit photo : notesaromatic.wordpress.com

Il fait aujourd’hui parti de la collection des flacons de table au prix de 210€ les 75ml – parfois le parfum est là parfois il disparait, ça devient problématique pour ceux qui aiment certaines refs ou ceux qui veulent les découvrir.

J’ai réussi à me procurer un flacon grâce à Much que je remercie fortement.

Ce qui marque de suite c’est le nom du parfum, nom qui entre parenthèse doit filer de l’eczéma à Zemmour et c’est bien fait pour sa tête. Serge Lutens maitrise ceci comme personne. Des noms à la fois évocateurs et mystérieux. On pense savoir où l’on sera emmené… C’est là qu’il nous surprend à chaque fois, pas tant à travers ses notes mais plutôt ce qu’il en fait, par les mains de son acolyte Christopher Sheldrake.

Le déroulement du film

On reste frappé par un départ fruits secs et épices, typique de Lutens. Un coté assez sucré ressort mais sans tomber dans une merdouille brouillonne mainte fois senties ces dernières années (salut Accento de Xerjoff)

La badiane de Chine qui apporte cette fraicheur et équilibre le départ assez marqué. Certains voient un aspect liquoreux capiteux et c’est le cas mais rien de complexe ni de difficile à aborder.

Résines d’Arabie

Arabie, parfum de Serge Lutens

On a ensuite de belles résines chaleureuses qui nous font avancer dans ce souk, vers les vendeurs de bakhour typique des marchés du maghreb ou du moyen-orient.

Une envolée puissante, accompagnée d’aromates qui rafraîchissent le tout, apportent cette nuance nécessaire pour détailler encore plus le propos

Puis on termine avec un cèdre qu’aime à utiliser Lutens, un bois noble et particulier ici car il est mis en avant de la plus belle manière, comme un bouquet final. Et quel finish !

La ressemblance avec Aziyadé de Parfum d’Empire est là, forcément, mais ils prennent des trajectoires opposées.

Dans la continuité de Ambre Sultan et de La Myrrhe, Arabie est à mon sens un des parfums les plus abouti dans cette thématique et le plus signé. Une volonté de mettre bout à bout les matières qu’il affectionne le plus et d’en faire une pièce maîtresse.

On nous rappelle ici où l’on est, c’est-à-dire dans une culture complexe et séduisante. C’est ce qui est voulu par Lutens : un hommage aux pays arabes et à leurs cultures, dans leurs différentes formes.

Notre avis sur Arabie de Serge Lutens

Arabie fait partie des parfums Lutens pur jus. Une fragrance qui fait voyager dans une composition très riche. Même si l’on regrette les changements de positionnement tarifaires et les problèmes de réassort, on reste fan de cet hommage au monde Arabe.

Parfum Arabie de Serge Lutens
Serge Lutens Arabie par Christopher Sheldrake
Flacon de Table Arabie de Serge Lutens

Et vous, Arabie de Serge Lutens ça vous transporte où ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

2 Commentaires

  1. Le Corrigeur

    Aziyadé et Arabie
    Les deux sentent le coca sans bulle

    Réponse
    • Songs

      Parfum de peau complexe, je découvre toujours de nouvelles facettes telle de la cardamome froissée sous les doigts et sa fraîcheur fusante quand il fait chaud ou bien les fruits secs confits mais jamais trop sucrés en hiver.
      Il est devenu au fil des années mon parfum de mère.
      Du très beau Sheldrake-Lutens devenu inabordable en flacon de table mais que ne ferait on pas….

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

Zaïd : Auteur / Animateur de La Parfumerie Podcast

Zaïd

Auteur / Animateur

Zaïd n’a pas le temps avec les parfums de merde… il fout tout en l’air dès qu’il le peut en balayant ses étagères d’un seul revers de main. Place à la beauté, au vrai, à l’Art.

Lire la bio de Zaïd

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.