Avis Parfum : Velvet Tonka de BDK

Écouter l’Avis de La Parfumerie sur Velvet Tonka de BDK :

Velvet Tonka, parfum lancé en 2021 et composé par Alexandra Carlin | Floral Ambré.

Le cas BDK

Velvet Tonka s’inscrit dans le catalogue de BDK, marque startup type qui est apparue début 2020. La maison pond des obus crossovers méga calibrés people pleasers, fallait bien qu’on en parle un peu.

Avis Velvet Tonka BDK

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Velvet Tonka par BDK Parfums :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 18 Average: 3.9]

Je donne mon avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à Arsène 2 espressos pour réaliser cet avis !

Présentation : Arsène

Un parfum brique

Velvet Tonka est un parfum de BDK tournant autour de notes d’amandes, de fleur d’oranger et de fève tonka. Malgré une ouverture plutôt correcte avec la fleur d’oranger, il ne suffit que de quelques secondes pour voir apparaitre une brique gueularde. Un parfum très fort qui peut facilement donner des migraines pendant longtemps avant de s’adoucir tout en sentant toujours pareil : un parfum, loin d’être fin, qui va droit au but et sans aucune évolution, ça ne fait pas rêver grand monde.

Il n’y a pas d’autre mot que sucraille pour décrire ce parfum, une triple dose de sucre mais pas de cassonade non raffinée mais ici sur du glucose sans trop d’intérêt.

Symbole de la Pop-niche

Alexandra Carlin, parfumeuse derrière le parfum n’y est sûrement pour rien. La direction artistique de la marque continue à s’enfoncer dans des créations droites, sans intérêt et sans aucune finesse. Symbole de la Pop-niche, la marque a de jolies photos, des flacons reconnaissables et un site joli. 190 euros les 100ml, on vous enlève un rein pour vous y mettre une poche de sucre.

On peut saluer la marque pour comprendre ce qui fonctionne, une marque qui joue sur les codes grassois, de noms de parfums bateaux et du parfum criant.

Avis Velvet Tonka BDK

Une absence de Storytelling

Le story-telling de « la gourmandise orientale » n’est pas nouveau et pourtant il avait rarement était autant bâclé, quand le parfum qui se rapproche le plus du story-telling est un très joli Rahat Loukoum de chez Serge Lutens ou même d’un Désert Suave de chez Liquides Imaginaires. Le sucre n’est pas l’antagonisme du parfum ni du bon goût, il est juste un appel facile à un public qui s’en nourrit bien trop souvent.

Un parfum brique

Avis Velvet Tonka BDK

Un parfum brique

Velvet Tonka est un parfum de BDK tournant autour de notes d’amandes, de fleur d’oranger et de fève tonka. Malgré une ouverture plutôt correcte avec la fleur d’oranger, il ne suffit que de quelques secondes pour voir apparaitre une brique gueularde. Un parfum très fort qui peut facilement donner des migraines pendant longtemps avant de s’adoucir tout en sentant toujours pareil : un parfum, loin d’être fin, qui va droit au but et sans aucune évolution, ça ne fait pas rêver grand monde.

Il n’y a pas d’autre mot que sucraille pour décrire ce parfum, une triple dose de sucre mais pas de cassonade non raffinée mais ici sur du glucose sans trop d’intérêt.

Symbole de la Pop-niche

Alexandra Carlin, parfumeuse derrière le parfum n’y est sûrement pour rien. La direction artistique de la marque continue à s’enfoncer dans des créations droites, sans intérêt et sans aucune finesse. Symbole de la Pop-niche, la marque a de jolies photos, des flacons reconnaissables et un site joli. 190 euros les 100ml, on vous enlève un rein pour vous y mettre une poche de sucre.

On peut saluer la marque pour comprendre ce qui fonctionne, une marque qui joue sur les codes grassois, de noms de parfums bateaux et du parfum criant.

Une absence de Storytelling

Le story-telling de « la gourmandise orientale » n’est pas nouveau et pourtant il avait rarement était autant bâclé, quand le parfum qui se rapproche le plus du story-telling est un très joli Rahat Loukoum de chez Serge Lutens ou même d’un Désert Suave de chez Liquides Imaginaires. Le sucre n’est pas l’antagonisme du parfum ni du bon goût, il est juste un appel facile à un public qui s’en nourrit bien trop souvent.

Notre avis sur Velvet Tonka de BDK

Un parfum surdosé en sucre et qui pique le nez, un storytelling déjà vu et beaucoup mieux réalisé ailleurs : la Pop-niche tient peut-être son pire ou son plus grand représentant. Vendu en Eau de Parfum à 190€ pour 100ml, Passez votre chemin.

Un avis sur Velvet Tonka de BDK
Un petit avis sur le désastreux Velvet Tonka de BDK
Notre avis sur le parfum Velvet Tonka par BDK - La Parfumerie Podcast

Alors, Velvet Tonka de BDK, vous avez senti la chose ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

8 Commentaires

  1. Liloo

    Je n’aurais pas dit mieux…

    Réponse
    • Lejeune

      Complètement d’accord avec le podcast, les meilleurs parfums de cette maison sont bof, c’est du générique avec un beau packaging, quand au reste…. Y’a même un parfum insupportable dégueulasse, franchement même les petites marque de générique font mieux que cette dégueulasserie qu’est Ambre safrano… Quand au fait cette maison fonctionne, la hype des réseaux et de certains vendeurs de parfums qui parlent de cette maison comme si c’était le futur…. Alors qu’il n’ont même pas une once du passé dans leurs fragrance….

      Réponse
      • Jeanne

        Bdk on de très beau parfum, qu’ils soient commerciaux ou non, ils font exactement comme toute marques respectables.
        Gris charnel extrait est juste grandiose par exemple.
        Entre nuit nomade parfum d’empire et Bdk je prefere BdK de loin.

        Réponse
  2. Kita

    Ooh je vous trouve un peu dur avec BDK. Je trouve que c’est pas si mal que ca, certaines références sont quand meme super jolie je pense à crème de cuir par exemple que je trouve vraiment beau. Sauf leur prix. C’est abusé. Concernant velvet tonka, oui c’est certain j’y trouve de la lourdeur, une amande amère qui prive d’air et fait tousser. Mais sur ma peau en revanche, pas une once de sucraille. Pourtant ma peau à cette facheuse tendance à sucrer tout ce qu’elle trouve, c’est une tannée! Mais la non, le miracle se produit, j’ai juste de l’amande, un enorme nuage amandé. De l’amande en veux-tu en voila. Et la je vous rejoins encore c’est monobloc de colle cleopatre (odeur adorée de cette lointaine enfance où mon seul soucis était de ne pas me faire griller en train de gouter cette colle par la maitresse), de la tonka et de l’amande qui n’evolue pas ou très peu.
    Ca s’adoucit un peu et se poudre mais n’evolue pas et exceptionnellement c’est pile pour ca que je l’aime car cette odeur amandé tonka me plait telle qu’elle est.

    Réponse
  3. Marie-Pierre

    Le désespoir dans la voix, je suis désolée mais j’ai tellement ri!

    Et parfum-enclume je la retiens, elle est super.

    Réponse
  4. Marie-Pierre

    Ha et merci de parler de Rahat Loukoum. Les parfums sucrés ont la cote mais je n’entends pas beaucoup parler de celui-ci, alors que dans le genre pâtisserie il est quand-même très bien !

    Douce amère aussi d’ailleurs, un parfum beau comme tout, mais dont personne ne parle, non?!

    Réponse
  5. Auria Stev

    Cette catastrophe a quand même gagné le prix du meilleur parfum de niche pour une marque indépendante aux FiFi Awards en 2022…
    Mais tu devais peut-être pas le savoir?

    Réponse
    • Arsène

      Félicitations à eux, gagner un fifi awards, quel honneur! Ils ont maintenant un point commun supplémentaire avec Bitter Peach et Y d’ysl, la classe

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

Arsène : Auteur, animateur de La Parfumerie Podcast

Arsène

Auteur / Animateur

Étudiant éternel en quête d’un avenir, radieux ou non, il cherche avant tout à sentir bon. Il prend le parfum comme un art et se balade comme s’il avait un Picasso dans le dos.

Voir la bio d’Arsène

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.

Accento – Xerjoff

Accento – Xerjoff

Accento de Xerjoff, de la soupe de sucre calibrée pour l’asphyxie, une superbe recette bien Pop Niche qu’il vaut mieux éviter…

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale est un des parfums récents de Diptyque qui nous a vraiment conquis, une compo entière, belle et prenante signée par le regretté Olivier Pescheux.

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere c’est dernier chef-d’œuvre de Meo Fusciuni, une violette qui défie les plus grands du domaine, une réussite absolue signée Giuseppe Imprezzabile !

Arabie – Serge Lutens

Arabie – Serge Lutens

Arabie est un des classiques de Serge Lutens, il en a l’ADN type. Ce parfum invite au voyage dans une région du monde qu’il a tant exploré…

Un été – Obvious

Un été – Obvious

Un été par Obvious n’est pas un parfum « summer time » mais plutôt un souvenir qui l’évoque. Une ambiance crème solaire, propre et sans erreur.