Complex – Boadicea the Victorious

Avis Parfum

Complex, parfum lancé en 2008. Composé par John Stephen (Robin Masters) | Bitum fondu.

Complex de Boadicea the Victorious est une tartufferie qui se vendait à plus de 505€ il y a peu, rien que ça, avant que la honte ne réajuste le prix. Ayant été défié sur notre cher groupe Discord de parler d’un parfum que je n’aime pas, j’ai choisi le pire du game, tant qu’à faire…

Écouter l’Avis sur Complex de Boadicea :

Complex – Boadicea the Victorious

Avis Parfum

Complex, parfum lancé en 2008. Composé par John Stephen (Robin Masters) | Bitum fondu.

Complex de Boadicea the Victorious est une tartufferie qui se vendait à plus de 505€ il y a peu, rien que ça, avant que la honte ne réajuste le prix. Ayant été défié sur notre cher groupe Discord de parler d’un parfum que je n’aime pas, j’ai choisi le pire du game, tant qu’à faire…

Écouter l’Avis sur Complex de Boadicea :

Complex Boadicea The Victorious, un avis franc et direct.

Votre avis compte !

Donnez votre avis sur Complex par Boadicea :

Cliquez pour donner votre note !
[Total: 9 Average: 2.4]

Je donne mon avis

Faites-nous part de votre expérience avec ce parfum, chaque anecdote est un conseil !

Donnez de la force à vos gars ! Il a fallu à Zaïd 1 kg de robusta moulu pour réaliser cet avis !

Présentation : Zaïd

Complex Boadicea The Victorious

C’est vraiment Complex…

Nous avons tous eu affaire à des merdouilles lors de nos balades olfactives mais cette dernière je m’en souviendrai…malheureusement.

Boadicea fait partie de ce genre de marques qui oscillent entre le médiocre et la buse absolue. Jus aseptisés et sans grand intérêt. S’essayer à sentir c’est se jeter dans la gueule du loup aux yeux verts dollars. Soyons donc fou et ayons le bon soupçon. LOL !

J’ai, à plusieurs reprises, pris du temps sur une quantité de références et ai remarqué la chose suivante : lorsqu’ils ne font pas du crossover foireux et qu’ils tentent de sortir des sentiers battus (de faire du parfum quoi), ils nous pondent…Complex. Intéressant non ?! 

Pire encore la structure même du parfum est une masse de matières constituée maladroitement. L’image que j’ai en tête est celle d’une maison qu’on essaye de construire en commençant par le toit.

Passé une attaque médiocre, on ne peut que vouloir lui donner sa chance et espérer. La sauge et les accords de basilic n’ont rien de vert ou végétal, elles ont tendance à être étouffées par un accord cuiro-musqué sorti tout droit du slip côté sud du parfumeur.

Du cœur aux ténèbres… du Boadicea pur jus

Passons, je lui donne sa chance pour les notes de cœur. Tchippp, quel désastre (ca ne m’étonnes pas du tout) ! Une violette inexistante et pas de racines en vue. Rien n’y fait, le cœur du parfum et ses matières synthétiques gonflées aux stéroïdes n’ont fait que m’enfoncer dans les ténèbres.

Impossible de déceler une matière correctement sans souffrir et trainer ce sillage comme un boulet. En réalité, on ne peux rien comprendre car il n’y a rien a comprendre. Le parfum porte finalement bien son nom dans un certain sens.

Puis, pour finir de m’achever, le calvaire de nettoyer mes vêtements, à 60 degrés et 2 fois minimum, avant d’arriver à neutraliser cette bouillie infâme. Pas besoin d’être un génie pour se rendre compte de la supercherie.

Du flacon, et rien dedans

Soyons clair, l’objectif est de rentabiliser l’investissement en flacon et en marketing, car ici le jus n’est pas au centre des préoccupations. Les sorties se multiplient sans but, sans ligne directrice.

Le parfum Complex de la marque Boadicea the Victorious.

L’occasion est trop bonne, il faut absolument noyer le client avec d’innombrables références plus insipides les unes que les autres afin de pouvoir lui re fourguer un flacon serti de saphir.

C’est vraiment Complex…

Complex Boadicea The Victorious

Nous avons tous eu affaire à des merdouilles lors de nos balades olfactives mais cette dernière je m’en souviendrai…malheureusement.

Boadicea fait partie de ce genre de marques qui oscillent entre le médiocre et la buse absolue. Jus aseptisés et sans grand intérêt. S’essayer à sentir c’est se jeter dans la gueule du loup aux yeux verts dollars. Soyons donc fou et ayons le bon soupçon. LOL !

J’ai, à plusieurs reprises, pris du temps sur une quantité de références et ai remarqué la chose suivante : lorsqu’ils ne font pas du crossover foireux et qu’ils tentent de sortir des sentiers battus (de faire du parfum quoi), ils nous pondent…Complex. Intéressant non ?!

Pire encore la structure même du parfum est une masse de matières constituée maladroitement. L’image que j’ai en tête est celle d’une maison qu’on essaye de construire en commençant par le toit.

Passé une attaque médiocre, on ne peut que vouloir lui donner sa chance et espérer. La sauge et les accords de basilic n’ont rien de vert ou végétal, elles ont tendance à être étouffées par un accord cuiro-musqué sorti tout droit du slip côté sud du parfumeur.

Du cœur aux ténèbres… du Boadicea pur jus

Le parfum Complex de la marque Boadicea the Victorious.

Passons, je lui donne sa chance pour les notes de cœur. Tchippp, quel désastre (ca ne m’étonnes pas du tout) ! Une violette inexistante et pas de racines en vue. Rien n’y fait, le cœur du parfum et ses matières synthétiques gonflées aux stéroïdes n’ont fait que m’enfoncer dans les ténèbres.

Impossible de déceler une matière correctement sans souffrir et trainer ce sillage comme un boulet. En réalité, on ne peux rien comprendre car il n’y a rien a comprendre. Le parfum porte finalement bien son nom dans un certain sens.

Puis, pour finir de m’achever, le calvaire de nettoyer mes vêtements, à 60 degrés et 2 fois minimum, avant d’arriver à neutraliser cette bouillie infâme. Pas besoin d’être un génie pour se rendre compte de la supercherie.

Du flacon, et rien dedans

Soyons clair, l’objectif est de rentabiliser l’investissement en flacon et en marketing, car ici le jus n’est pas au centre des préoccupations. Les sorties se multiplient sans but, sans ligne directrice.

L’occasion est trop bonne, il faut absolument noyer le client avec d’innombrables références plus insipides les unes que les autres afin de pouvoir lui re fourguer un flacon serti de saphir.

Notre avis sur Complex de Boadicea the Victorious

Pour votre santé mentale et physique : passez votre chemin et je dirais même fuyez aussi loin qu’il vous est possible de le faire. Si vous souhaitez tout de même perdre votre temps avec ces immondices, eh bien on vous aura prévenu.

La collection Boadicea, du goudron en flacons luxes...
Complex de Boadicea the Victorious, notre avis sur le parfum.
Collection Boadicea The Victorious

Et vous, vous avez pu sentir ce Complex de Boadicea ?

Faites profiter le lecteur de votre expérience, lâchez un commentaire !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’auteur :

Zaïd : Auteur / Animateur de La Parfumerie Podcast

Zaïd

Auteur / Animateur

Zaïd n’a pas le temps avec les parfums de merde… il fout tout en l’air dès qu’il le peut en balayant ses étagères d’un seul revers de main. Place à la beauté, au vrai, à l’Art.

Lire la bio de Zaïd

La Parfumerie ne mâche pas ses mots dans ses avis Parfum

La sale équipe donne son avis sur les différentes références parfumées, nouveautés et anciennetés, du Mainstream, de la parfumerie de niche et du luxe, sans concession aucune, pour orienter l’acheteur ou tout simplement pour cracher le morceau.

Accento – Xerjoff

Accento – Xerjoff

Accento de Xerjoff, de la soupe de sucre calibrée pour l’asphyxie, une superbe recette bien Pop Niche qu’il vaut mieux éviter…

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale – Diptyque

Eau Capitale est un des parfums récents de Diptyque qui nous a vraiment conquis, une compo entière, belle et prenante signée par le regretté Olivier Pescheux.

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere – Meo Fusciuni

Viole Nere c’est dernier chef-d’œuvre de Meo Fusciuni, une violette qui défie les plus grands du domaine, une réussite absolue signée Giuseppe Imprezzabile !