Le parfum est-il une expression libre ?

Même si juridiquement on débat depuis des lustres, le parfum est une œuvre d’art, une création de l’intellect, bien au-delà de la simple juxtaposition stoïque de matières. Et comme l’Art est une délivrance égoïste de l’âme, le partager avec autrui est une torture.

Le parfum est-il une expression libre ?

Créer pour ses paires… à leur place

L’artiste est un incompris, tout le monde le sait. Mais il n’y a pas plus incompris que le parfumeur. Depuis le règne d’Edmond Roudnitska, et même avant, les compositeurs de parfums veulent être considérés comme des artistes à part entière. Un combat sans fin qui fait laisser entrevoir, au fur et à mesure, les vraies raison du refus.

Pourtant tout art est une œuvre intellectuelle, une création, aux yeux de la loi. Les musiciens sont ainsi défendus dans leur droit de propriété de leurs œuvres. Le parfumeur crée, se fait copier par son collègue, et n’a qu’à fermer sa gueule. On est bel et bien face à la frustration d’une vie.

Expression libre et parfum

Le langage de l’âme

Créer, en toute forme d’art, est un acte égoïste. L’artiste laisse se vider son âme sur sa toile, dans sa singulière vibration.
Le langage de l'âme dans la composition du parfum
Le parfumeur en fait tout autant dans avec une pipette pour pinceau. Il brouillonne quelques lignes sur une feuille, s’essaie à quelques tentatives, quelques pistes, avec des accords. Elles tourbillonnent dans les flacons comme des couleurs de gouache qu’on mélange à la recherche de la tonalité parfaite.
Une fois l’âme satisfaite, fière d’avoir accomplie ce qu’elle estime à la portée de la perfection, de ce qu’elle estime de l’ordre du grandiose, elle va devoir affronter l’œil de l’ignorant. Le nez de celui qui ne comprend pas la moindre syllabe de ce langage qui lui est exposé. Car même si un Directeur Artistique comprend l’olfaction, il ne sait jamais de quelle note vibre le cœur qui a créé ce parfum devant lui. Deux cœurs ne peuvent battre au même rythme.

La Newsletter fumante de ton podcast parfum

La Parfumerie débarque par mail pour des courriers inclassables, parfumés mais toujours aussi épicés, et te proposer quelques bons plans dès qu’ils sont disponiblesEn savoir +

Un cri qui vient de l’intérieur

Pourtant, comme l’expliquait d’ailleurs Alberto Morillas dans notre interview, son œuvre doit être accomplie en symbiose avec le discours du demandeur. Cet égoïsme qui le rend si créatif, doit se tenir entre les carcans d’un cahier des charges et d’une direction artistique.

Le pire bien sûr, est que la vibration de ce parfumeur l’aura mené à se comprendre, à se satisfaire d’avoir été créatif tout en dansant en rythme avec la mélodie de son employeur. Mais étant le seul à maîtriser la langue de son âme, il ne peut se comprendre que lui-même.

Accès refusé, lorsque le parfumeur devient incompris des directions artistiques, on ne parler d'expression libre

Pression dépression

Il se verra refuser combien d’œuvres si belles ? Les grands parfumeurs, qui ont parfois 400 parfums à leur compteur, ont combien d’essais refusés derrière eux ? 100.000 ? Probablement. Ce n’est pas faute d’essayer de se faire comprendre, mais c’est un langage de sourd.

D’ailleurs comme Frédéric Malle l’expliquait sur son noble plateau Tv pour fêter ses 20 ans, sa démarche d’origine était de publier des parfums de grands parfumeurs qui avaient été refusés par les marques. Entre esthètes on se comprend.

Toujours est-il que la Direction Artistique sait aussi à qui va s’adresser le parfum. N’oublions pas que la masse est encore plus éloignée du langage d’un parfumeur, de cette langue olfactive qui s’exprime dans son flacon. Une frustration de plus. Il sait bien au moment de créer qu’il devra réfréner son âme et sangler son art. Une manière de faire taire les matières.

Mettons à mal les mythos et les voleurs. Soutenons les marques émérites !

Soyons l’étincelle #HotFevrierParfum 🔥

Réagissons ! Parlons-en sans tabou…

Postez votre avis :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les archives parfum de La News’

pour aller plus loin dans le monde des bonnes odeurs

La hype Tom Ford ?

La hype Tom Ford ?

La Hype Tom Ford ? Du chauvinisme françaisPuisqu'on nous a lancés sur le sujet, répondons clairement. Depuis nos débuts dans la sphère du parfum en France, on entend que du bien de la part des parfumeurs qu'on a pu côtoyer sur Tom Ford. Et ce, venant de connaisseurs...