La rédac’, le podcast…

La grande mise à jour 2024 !

La Parfumerie Podcast se re-organise : la grande misa à jour 2024 !

Écouter l’annonce par Le Zen & L’Ancien :

La Grande Mise à Jour 2024

par La Parfumerie Podcast | Actualité

Gérer l’avenir et les changements

Comme évoqué dans la newsletter de ce Jeudi 14 décembre, La Parfumerie Podcast est un peu à la croisée des chemins. À la fois au vu de l’évolution du public depuis 4 ans passés, mais aussi et surtout à cause des projets en cours, autant de l’ordre de la PP que personnels.

On a pris très au sérieux les divers retours et avis de nos lecteurs / auditeurs, et on a fini par trancher du mieux que l’on peut, en essayant de respecter ce public et en prenant malgré tout quelques risques. Évidemment, ça n’est pas drastique, mais autant au niveau éditorial que de la rythmique ça va se ressentir.

No more Lundi & Jeudi

La pression c’est super pour répondre présent et produire, mais ça n’est pas toujours le mieux pour obtenir des publications de qualité. On voulait absolument transformer nos articles en de vrais apports pour nos lecteurs, et faire sauter les rendez-vous du Lundi et du Jeudi était donc important en se sens.

Il est bien plus pertinent pour une rédaction de soumettre des thématiques à ses auteurs, puis de les publier lorsque celles-ci sont mûres. C’est ce que nous allons mettre en œuvre, sans ôter complètement la pression car elle reste positive, mais en élargissant les deadlines.

Les publics de La PP

En créant des articles au lancement du podcast, on voulait juste “annoncer” les publications audios. Avec le temps on s’est mis à détailler le contenu et même y apporter des compléments.

Mais on s’est retrouvé très vite avec deux types de publics différents, ou du moins afluant par des sources opposées. On a d’un côté les auditeurs purs du podcast qui arrivent via Spotify, Apple Podcasts ou autre, et de l’autre on a ceux qui font des recherche sur les moteurs de recherche qui arrivent via les articles, et ceux-ci sont très nombreux. On doit donc absolument se considérer comme une rédaction avant tout.

Le juste milieu

En étant une rédac’ on publie des articles, mais ceux-ci sont agrémenter d’audio qui ne sont pas une simple lecture du texte, comme pourrait le proposer diverses applis. Nos podcast vont bien plus loin que les textes, et nos articles sont un complément non négigeables des podcasts. La symbiose est des plus intéressantes et chacun y trouve son compte en tant que lecteur / auditeur.

Les saisons, qui sont un système purement podcastien, vont rester présentes car elles ancrent la publication dans une chronologie précise, qui permet aussi de mesurer la progression ou de remettre les tendances évoquées dans un laps de temps précis.

Applis / notifs

Les applications de diffusion de podcasts nous ont vraiment donnés du fil à retordre (nos crottes de nez les plus gluantes à Spotify, Apple et Google Podcast). On a dû créer notre propre lecteur audio embarqué, comme celui en haut de cet article, bien loin d’être une prouesse technique mais qui nous évite les problèmes passés. Ces applis se foutent de leurs utilisateurs, et il est possible qu’on se dirige doucement vers la diffusion stricte sur notre groupe Telegram, on verra ce que dit l’avenir.

Pour le moment en tout cas nous sommes toujours diffusés sur ces applis, ce qui permet de recevoir des notifications efficaces sur vos téléphones et ordinateurs, un point qui n’est pas négligeable lorsqu’on fait sauter les rendez-vous !

La Newsletter

La News’ ça bouge pas ! Lorsqu’un site s’axe sur le contenu, et que les rendez-vous de publications sont irréguliers, la newsletter prend encore plus d’importance pour informer les lecteurs. Donc raison de plus que ceux qui ne sont pas encore abonnés rejoignent nos listes ! Le ton reste tranchant, les sujets viennent souvent faire le pont entre les thématiques abordées, et c’est surtout un vrai plaisir de prolonger le discours avec les retours par mails, coups de gueules inclus, des lecteurs qui y répondent. On continuera donc, forcément…

L’effort de guerre

En à peine une saison on a saisi à quel point la PP était un haut parleur. Si on s’est mis à gueuler c’est tout simplement parce qu’il y avait besoin de taper du poing sur la table face aux dérives de l’industrie du parfum. De nombreux professionnels sont engagés à nos côtés et leur soutien nous est d’ailleurs très précieux. 

Mais un combat ne va nul part sans donner du siens, notre équipe doit faire plus et s’investir dans cet effort. On compte sur nos auteurs, très sincèrement, pour lever le curseur le plus haut possible en matière de travail.

La mission de La Parfumerie Podcast

— L’Ancien & Le Zen.

No more Lundi & Jeudi

La pression c’est super pour répondre présent et produire, mais ça n’est pas toujours le mieux pour obtenir des publications de qualité. On voulait absolument transformer nos articles en de vrais apports pour nos lecteurs, et faire sauter les rendez-vous du Lundi et du Jeudi était donc important en se sens.

Il est bien plus pertinent pour une rédaction de soumettre des thématiques à ses auteurs, puis de les publier lorsque celles-ci sont mûres. C’est ce que nous allons mettre en œuvre, sans ôter complètement la pression car elle reste positive, mais en élargissant les deadlines.

Les publics de La PP

En créant des articles au lancement du podcast, on voulait juste “annoncer” les publications audios. Avec le temps on s’est mis à détailler le contenu et même y apporter des compléments.

Mais on s’est retrouvé très vite avec deux types de publics différents, ou du moins afluant par des sources opposées. On a d’un côté les auditeurs purs du podcast qui arrivent via Spotify, Apple Podcasts ou autre, et de l’autre on a ceux qui font des recherche sur les moteurs de recherche qui arrivent via les articles, et ceux-ci sont très nombreux. On doit donc absolument se considérer comme une rédaction avant tout.

Le juste milieu

En étant une rédac’ on publie des articles, mais ceux-ci sont agrémenter d’audio qui ne sont pas une simple lecture du texte, comme pourrait le proposer diverses applis. Nos podcast vont bien plus loin que les textes, et nos articles sont un complément non négigeables des podcasts. La symbiose est des plus intéressantes et chacun y trouve son compte en tant que lecteur / auditeur.

Les saisons, qui sont un système purement podcastien, vont rester présentes car elles ancrent la publication dans une chronologie précise, qui permet aussi de mesurer la progression ou de remettre les tendances évoquées dans un laps de temps précis.

Applis / notifs

Les applications de diffusion de podcasts nous ont vraiment donnés du fil à retordre (nos crottes de nez les plus gluantes à Spotify, Apple et Google Podcast). On a dû créer notre propre lecteur audio embarqué, comme celui en haut de cet article, bien loin d’être une prouesse technique mais qui nous évite les problèmes passés. Ces applis se foutent de leurs utilisateurs, et il est possible qu’on se dirige doucement vers la diffusion stricte sur notre groupe Telegram, on verra ce que dit l’avenir.

Pour le moment en tout cas nous sommes toujours diffusés sur ces applis, ce qui permet de recevoir des notifications efficaces sur vos téléphones et ordinateurs, un point qui n’est pas négligeable lorsqu’on fait sauter les rendez-vous !

La Newsletter

La News’ ça bouge pas ! Lorsqu’un site s’axe sur le contenu, et que les rendez-vous de publications sont irréguliers, la newsletter prend encore plus d’importance pour informer les lecteurs. Donc raison de plus que ceux qui ne sont pas encore abonnés rejoignent nos listes ! Le ton reste tranchant, les sujets viennent souvent faire le pont entre les thématiques abordées, et c’est surtout un vrai plaisir de prolonger le discours avec les retours par mails, coups de gueules inclus, des lecteurs qui y répondent. On continuera donc, forcément…

La mission de La Parfumerie Podcast

L’effort de guerre

En à peine une saison on a saisi à quel point la PP était un haut parleur. Si on s’est mis à gueuler c’est tout simplement parce qu’il y avait besoin de taper du poing sur la table face aux dérives de l’industrie du parfum. De nombreux professionnels sont engagés à nos côtés et leur soutien nous est d’ailleurs très précieux.

Mais un combat ne va nul part sans donner du siens, notre équipe doit faire plus et s’investir dans cet effort. On compte sur nos auteurs, très sincèrement, pour lever le curseur le plus haut possible en matière de travail.

— L’Ancien & Le Zen.

Toute l’actualité de La Parfumerie Podcast