“C’est pour vous ou c’est pour offrir ?”

La volonté de faire un achat m’anime et je décide de rentrer dans un Sephorette. Passé le vigile nous arrivons au rayon en fonction de notre sexe, paf première à gauche. Ensuite nous arrivons face à des produits, au niveau des yeux les nouveautés et les choix de la marque et le reste entre la position du raz du sol ou en haut au fond à droite derrière le verre à grains de café. La vendeuse (souvent UNE vendeuse) arrive et déclenche une discussion. Le top noir à manches longues, son teint sephoresque et son rouge à lèvres rouge brillant rode autour de moi – le sourire de cyborg est en mode ON …. Pas de doute je suis pris en chasse je dois donner mes intentions “heu bonjour c’est pour sentir juste” … Je me crois à chaque fois libéré mais non … débute là un acharnement qui se finira sans doute par un #metoo.

Comme l’indique le site “We Are Sephora ” l’objectif du cyborg est très clair : Vous êtes orientée(e) Commerce et éprouvez une réelle satisfaction à transformer le conseil en vente ? . Autrement dit, si vous venez pour apprendre et découvrir vous n’êtes pas welcome … Vous repartirez avec un parfum parole de cyborg.

Revenons à la proie que je suis dans ce rayon. De loin, le vigile ne fait qu’observer un client qui essaye de se débattre dans un sable mouvant. Je suis face à elle, et là l’algo se lance dans la tete du cyborg …

Source : Job Sephora – (C17, C18, C19 … et les autres cyborgs)

Le début des problèmes

La première question :

Cyborg : ” Bonjourrr-han, je peux vous aider ? Vous aviez quelque chose en tête ? “

Moi : “Non je regarde juste” [regards évasif laissant deviner mon agacement]

Cyborg : “C’est pour vous ? Vous portez quoi habituellement ? “

Moi : “Je change tous les jours” [Toujours plus de questions que de réponses]

Cyborg : “Vous portez quoi aujourd’hui par exemple-han ?”

Moi : “Kouros”

Cyborg : “Ha … C’est pas un parfum commun pour un jeune mais c’est masculin, très charnel .. “

Moi : “Du coup avez quoi à me faire découvrir dans ce genre là … vous avez une nouveauté ? ”

Cyborg : “Heu rien à voir mais je sais pas si vous avez senti le dernier JPG…”

Moi : “Ne me dites Scandal …. Vous allez pas faire ça ?”

Cyborg : “ha ha alors [rire de la malaisance] il y a des gens qui l’aiment bien … sinon l’homme idéal parfum ? “

Moi : “C’est mieux mais je connais déja, merci madame…” [regard opposé à sa présence]

Cyborg ” “Bon je suis à votre disposition, on a -20% sur les coffrets en ce moment”

Globalement j’ai le don de revivre cette boucle temporelle très régulièrement du coup j’ai des petites parades … Dans cet exemple précis j’ai de la chance car Kouros est pas un parfum que je porte très régulierement mais il permet de faire sauter le logiciel de nos sephorette au teint de peau si naturel 🙂

Une première parade serait de rebondir sur son abordage pour demander un (des) échantillon(s) et paf …

La deuxième serait de poser des questions complexes “Bah en fait je cherche des compositions proche de X” X= parfum quasi-inconnu ou demandez directement des accords complexes.

La troisième et plus efficace … “Je no parlé pas lo francé”.

Un badge doré Dior sur un top noir …. Je sens que Sauvage et Dior Homme 2020 s’approchent de moi

Le bébé et l’horrible eau du bain

Parfois il arrive de tomber sur des pépites … En effet, j’ai parfois eu la chance de rencontrer des vendeuses/vendeurs qui donnaient de précieux conseils … et c’était super agréable ! D’une approche douce et agréable, elles/ils … iels transforment mon “experience d’achat” en moment de culture olfactive … Bref la pépite format idéal !

L’autre format c’est plus une pépite humaine … Une fois je suis tombé au Sephora sur une débutante assumée et du coup elle est venue avec l’approche “vendeuse classique” et après 20 secondes d’échange [à sens unique] je lui ai expliqué que je n’achèterai rien et que j’étais là pour ma culture et que je visais 3-4 parfums. Nous avons fini par apprendre en sentant ensemble … en partageant nos impressions. Il y avait peu de monde et j’ai beaucoup aimé l’échange …

En résumé ce que l’on aime c’est la sincérité ! 🙂 Donc NON toutes les vendeuses ne sont pas superposables (d’abord parce que mécaniquement c’est compliqué de superposer des corps humains de vendeuses … qui ne sont pas toutes sveltes … enfin bon vous m’avez compris).

Just my two cents

Dans mon exercice perso j’ai beaucoup appris des vendeuses/vendeurs (surtout dans les parfumeries de “niche”) mais la plupart du temps j’ai beaucoup plus appris seul dans mon coin avec mes matières premières (HE, résines, etc …), des blogs, des Podcasts (… de parfumerie … enfin vous m’avez compris) etc ..

Une vendeuse ou un vendeur il faut comprendre quelle est sa mission : déclencher un achat via des conseils (normalement) puis une projection avec souvent à la fin une pluie de compliments sur votre choix. C’est donc un algo obligatoirement érroné dans le domaine de la parfumerie … Pour une raison simple : Un parfum va évoluer !

Donc un petit conseil .. si le vendeur ou la vendeuse souhaite vous faire conclure un achat sans vous laisser voir évoluer la chose … c’est que soit il ne connait pas son métier, soit il se moque de votre satisfaction … dans tous les cas vous pouvez vous passer de ses services et prendre votre tel (utilisez Fragrantica ou “le sommelier du parfum” ou n’importe quelle boussole olfactive et faites votre route de façon indépendante) … Si la prestation de conseil/vente est d’un niveau acceptable rangez votre technologie et écoutez votre oracle !

Je repose ma flamme jusqu’au prochain épisode 😉