Bien plus que des bases solides !

Une première saison bien remplie

Avec cette belle première saison, La Parfumerie a posé des fondations importantes. Outre le fait qu’on s’est bien marré (certes!), l’importance du discours a été diffusée comme on le voulait.

Anibal Smith Newsletter La Parfumerie Podcast

La Créativité avant tout

La réceptivité de notre très cher auditoire nous a vraiment mis du baume au cœur. Loin de se contenter de simples critiques édulcorées des bullshits en vente, on a pu se connecter tous ensemble (notamment via WhatsApp) et communiquer sur le créatif en parfumerie.

On a donc déjà pu :

Ça parait si peu, mais dans un contexte aussi hypocrite que celui de l’industrie du parfum, c’est déjà beaucoup !

À la guerre comme à la guerre

Les parias de la rue vous saluent bien bas, certes avec le respect qu’on vous doit, mais pas sans cracher le morceau. La saison 2 se fera donc sur les barricades, au front, encore et toujours. Les professionnels qu’on a pu côtoyer toutes ces années grinceront donc de leurs dents aiguisées. L’hypocrisie n’étant pas notre tasse de thé, le ton sera le même.

En renfort pour cette saison à venir, quelques invités toujours plus proches de nous et loin des clichés du parfumeur qui se promène dans un champ de roses. De quoi donner plus de profondeur à nos audios et des points de vues un peu plus variés.

 

Une Newsletter pour aller plus loin encore

Au-delà du podcast et des articles du site, on avait envie de parler avec un discours parfois plus perso et plus axé sur nos vies de perfumistas. La Newsletter est là pour ça. Aussi elle permet de faire un pont plus solide que les messages WhatsApp ou les DM de Twitter avec le public.

On a donc hâte de lire tes expériences parfumées, tes histoires inspirantes ou pour certains des éclats de vie professionnelle dans le monde du parfum. Pas de “No-Reply” ici, réponds-nous en faisant couler l’encre.

Bref, le combat continue et ne cessera que faute de combattants. Bienvenue à tous sur les divers réseaux sociaux pour continuer cette guerre atroce.